GDF Suez cède 60% de ses actifs canadiens d'énergie renouvelable

le
0
GDF SUEZ VEND 60% DE SES ACTIFS CANADIENS D'ÉNERGIE RENOUVELABLE
GDF SUEZ VEND 60% DE SES ACTIFS CANADIENS D'ÉNERGIE RENOUVELABLE

PARIS (Reuters) - GDF Suez a annoncé lundi la vente d'une participation de 60% de son portefeuille canadien d'énergie renouvelable, d'une valeur d'entreprise supérieure à 2 milliards de dollars canadiens (1,5 milliard d'euros), à Mitsui & Co et un consortium conduit par Fiera Axium Infrastructure.

Les acheteurs détiendront chacun une participation de 30% dans une nouvelle coentreprise, représentant une capacité de 680 mégawatts (MW).

GDF Suez restera l'actionnaire majoritaire, avec une participation de 40% et continuera à exploiter et assurer la maintenance de ces actifs.

Ce portefeuille comprend des parcs éoliens d'une capacité installée de 363 MW et 317 MW supplémentaires d'actifs solaires et éoliens dont l'exploitation commerciale devrait débuter entre 2013 et 2014.

L'opération permet à GDF Suez de réduire son endettement net d'environ 1,3 milliard de dollars canadiens (1 milliard d'euros) et de porter à 3,9 milliards d'euros son programme "d'optimisation d'actifs" sur un total de 5 milliards prévu en 2012, qui devrait donc impliquer d'autres cessions ou déconsolidations avant la fin de l'année.

GDF Suez a annoncé début décembre un nouveau plan d'économies de 3,5 milliards d'euros à horizon 2015, le groupe prévoyant un recul de ses résultats en 2013 et 2014 sur fond de crise européenne, qui pénalise la demande en gaz et électricité.

Il a également annoncé à cette occasion que la réduction de sa dette d'un tiers environ, avec un objectif de 30 milliards environ à fin 2014, passerait par un nouveau programme de cessions et de déconsolidations, qui concernera principalement les marchés matures et portera sur un montant de 11 milliards d'euros sur la période 2013-2014.

A 12h20, l'action GDF Suez recule de 0,33% à 15,225 euros, pendant que le CAC 40 perd 0,6%. Depuis début janvier, le titre perd 28% après un recul de 21,3% en 2011.

Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant