GDF Suez ajuste ses objectifs à la baisse, la Belgique pèse

le
0
LES RÉSULTATS DE GDF SUEZ EN RECUL SUR NEUF MOIS
LES RÉSULTATS DE GDF SUEZ EN RECUL SUR NEUF MOIS

PARIS (Reuters) - GDF Suez a publié jeudi des résultats en recul au titre des neuf premiers mois de 2014, pénalisés par la branche Energie Europe, et a comme prévu ajusté à la baisse une partie de ses objectifs annuels pour tenir compte de l'arrêt prolongé de deux réacteurs nucléaires en Belgique.

Le producteur et distributeur de gaz et d'électricité a précisé dans un communiqué qu'il visait désormais pour 2014 un résultat net récurrent part du groupe dans le milieu d'une fourchette de 3,1 à 3,5 milliards d'euros, contre 3,3 à 3,7 milliards visés précédemment.

Cet objectif repose sur une estimation d'Ebitda (résultat brut d'exploitation) et de résultat opérationnel courant en bas des fourchettes initialement annoncées de 12,3 à 13,3 milliards et 7,2 à 8,2 milliards d'euros respectivement, a ajouté GDF Suez dans un communiqué.

Comme indiqué en juin, le groupe estime à environ 40 millions d'euros par mois l'impact sur son résultat net récurrent du non fonctionnement des centrales Doel 3 et Tihange 2, arrêtées pour des tests de sûreté, qu'il prévoit de redémarrer à la fin de l'hiver.

En matière de dividende, GDF Suez continue en revanche de prévoir pour 2014 un taux de distribution de 65% à 75%, avec un minimum de 1 euro par action payable en numéraire.

Le groupe a enregistré au cours des neuf premiers mois de 2014 un résultat opérationnel courant de 5,4 milliards d'euros (-17,3% en brut, -13,7% en organique), un Ebitda de 8,9 milliards (-15,4% en brut, -12,0% en organique) et un chiffre d'affaires de 54,5 milliards (-7,5% en brut, -7,3% en organique).

GDF Suez a subi un "net recul" des résultats de sa branche Energie Europe au troisième trimestre, fortement pénalisés par un climat défavorable, par des conditions de marché toujours difficiles et par l'arrêt de trois centrales nucléaires belges au total.

Hors Energie Europe, son chiffre d'affaires enregistrerait une croissance organique de 5,0% à fin septembre.

GDF Suez a confirmé la désignation d'Isabelle Kocher au poste de directrice générale déléguée en charge des opérations, ce qui devrait lui permettre de succéder à Gérard Mestrallet à la tête du groupe en mai 2016.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant