Gbagbo inculpé de «crimes économiques»

le
0
Laurent Gbagbo et sa femme Simone devraient être jugés en Côte d'Ivoire, avec une centaine d'anciens responsables du régime.

La justice ivoirienne s'est enfin décidé à sortir de son silence. Quatre mois après avoir été renversé du pouvoir et mis au secret, l'ex-président Laurent Gbagbo a été officiellement inculpé de «crimes économiques» et placé en détention préventive. Ce sort a également été réservé à son épouse Simone. Le procureur de la République d'Abidjan accuse les époux de «vol aggravé, atteinte à l'économie nationale, détournement de deniers public et pillage».

Détenu depuis son arrestation le 11 avril, l'ex-couple présidentiel se trouvait dans un vide juridique qui commençait à poser problème. Leur défenseurs s'en étaient émus auprès du responsable des droits de l'homme de l'Onuci, la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire. Les avocats français de l'ancien président n'avaient pu ni le voir, ni lui parler au téléphone lors de leur visite dans le pays en juin et en juillet derniers.

L'inculpation des Gbagbo par le parquet d'Abidjan ouvre désormais la voie ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant