GB : une relance sans pouvoir d'achat à la clé

le
0
Si le redémarrage de la croissance (+0,7% au deuxième trimestre) favorise les conservateurs, leurs adversaires se distinguent en pointant la «crise du coût de la vie».

David Cameron ne connaît pas le prix du pain. Lors d'une interview radiophonique, il s'est tiré de ce piège classique pour les politiciens en répondant qu'il faisait le sien lui-même grâce à une machine à pain. «La seule surprise, c'est la machine à pain: les gens pensaient qu'il avait son propre boulanger à domicile», a raillé un responsable de l'opposition travail­liste. Un premier ministre déconnecté des préoccupations des gens normaux dont le pouvoir d'achat décline, c'est l'un des principaux angles d'attaque du Labour.

Si le redémarrage de la croissance (+0,7 % au deuxième trimestre) favorise les conservateurs, leurs adversaires se distinguent en pointant la «crise du coût de la vie». Austérité budgétaire et responsabilité économique à droite contre défense du niveau de vie à gauche ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant