GB-Songbird redit que l'OPA du Qatar le sous-évalue

le
0

LONDRES, 30 décembre (Reuters) - Le groupe immobilier britannique Songbird Estates SBDE.L , propriétaire du quartier d'affaires Canary Wharf à Londres, a redit mardi que l'OPA hostile du fonds d'investissement du Qatar dont il fait l'objet le sous-évaluait et il a invité ses actionnaires à ne pas apporter leurs titres. Le fonds Qatar Investment Authority (QIA) et son allié américain Brookfield Property Partners BPY.N ont publié mardi le prospectus de leur offre finale et Songbird a promis une réponse formelle dans les 14 jours. Dans l'intervalle, Songbird avise ses actionnaires que "l'offre de QIA et de Brookfield ne reflète pas la pleine valeur de la société (...) et son potentiel de croissance future" et il les invite à attendre la réponse officielle avant d'agir. Le titre a fini en repli de 1,72% à 315 pence à la Bourse de Londres, une décote de 10% par rapport au prix proposé par QIA qui témoigne du scepticisme des investisseurs sur les chances de réussite de l'offre hostile. Le 4 décembre dernier, après le rejet d'une précédente proposition à 295 pence par action, QIA et Brookfield avaient adressé directement aux actionnaires de Songbird leur nouvelle offre à 350p qui valorise le groupe immobilier à 2,6 milliards de livres sterling (3,29 milliards d'euros). ID:nL6N0TO3XY Songbird l'avait rejetée le lendemain, au motif qu'elle sous-évaluait la société, mais QIA et Brookfield disent avoir recueilli le soutien public d'actionnaires détenant environ 32% du capital flottant. ID:nL6N0TU1IH Pour réussir, les deux prétendants devront toutefois gagner la confiance des autres grands actionnaires de Songbird, parmi lesquels le financier new-yorkais Simon Glick, qui détient près de 26% du capital, et le fonds souverain chinois qui en a 15,8%. Les actionnaires ont jusqu'au 29 janvier pour se prononcer. Songbird détient 68% de Canary Wharf Group, société formée il y a 25 ans pour transformer en quartier financier les anciens Docks de Londres. Le groupe a aussi des parts dans le gratte-ciel "Walkie Talkie" qui domine la City. QIA a déjà une participation de 29% dans Songbird et Brookfield est actionnaire de Canary Wharf Group à hauteur de 22%. Les deux partenaires ont fait savoir mardi qu'ils maintiendraient à son poste le PDG de Canary Wharf Group, George Iacobescu, en cas de succès de leur offre. Ils ont ajouté que le fonds américain Franklin Mutual Advisers, qui détient environ 7% de Canary Wharf Group, était disposé à accepter toute offre en cash pour cette participation et en avait informé Songbird. Si leur offensive sur Songbird réussit, QIA et Brookfield prévoient de lancer une offre sur les participations minoritaires dans Canary Wharf Group. (Carolyn Cohn, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant