GB-Quatre membres sur cinq de l'organisation patronale CBI pour l'UE

le
0
    LONDRES, 15 mars (Reuters) - Quatre-vingts pour cent des 
membres de la Confederation of British Industry (CBI), la 
principale organisation patronale de la Grande-Bretagne, veulent 
que le pays continue de faire partie de l'Union européenne, a 
annoncé mardi la CBI, répondant ainsi à ceux qui lui reprochent 
d'être pro-européen. 
    Des partisans d'une sortie de l'Union européenne ont déclaré 
l'an dernier que la CBI donnait une représentation erronée de 
l'opinion des entreprises britanniques. 
    Moins de trois mois avant le référendum, prévu le 23 juin, 
sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union 
européenne, la CBI précise qu'une enquête menée auprès de ses 
membres montre que seulement 5% d'entre eux estiment qu'une 
sortie de l'UE leur serait bénéfique. 
    Selon cette enquête, menée entre le 22 février et le 7 mars 
par le cabinet ComRes, quatre membres sur cinq de la CBI jugent 
que l'appartenance à l'Union européenne est dans leurs intérêts, 
15% n'ayant pas d'opinion tranchée. 
    Parmi les plus petites entreprises -- moins susceptibles 
d'exporter vers l'Union européenne et éprouvant parfois plus de 
difficultés à se conformer aux règles européennes -- seules 11% 
sont en faveur d'une sortie de l'Union européenne. 
    La population britannique est beaucoup plus divisée. Les 
tenants de l'UE et les opposant à l'Europe représentent chacun 
quelque 40% des électeurs, la proportion des indécis étant de 
20%. 
    La semaine, le directeur général des Chambres de commerce 
britanniques (BCC), a démissionné après avoir publiquement fait 
état de ses opinions anti-européennes. La BCC, qui représente 
essentiellement des entreprises de taille plus modeste par 
rapport aux membres de la CBI, avait dit vouloir rester neutre 
dans le débat. 
    La CBI a dit qu'elle avancerait les arguments économiques 
plaidant pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union 
européenne sans pour autant faire une campagne à proprement 
parler. 
 
 (David Milliken, Benoit Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant