GB-Plus de 50 élus conservateurs forment un groupe eurosceptique

le , mis à jour à 13:15
0

LONDRES, 7 juin (Reuters) - Une cinquantaine de parlementaires britanniques issus du Parti conservateur ont lancé dimanche un nouveau groupe politique prônant la sortie de l'Union européenne à moins d'une réforme radicale de l'Union européenne. Le groupe, baptisé "Conservatives for Britain" (CfB), promet d'atteindre une centaine de membres, y compris des ministres, très rapidement. David Cameron s'est engagé à négocier une réforme en profondeur de l'Union européenne avant d'organiser, d'ici la fin 2017, un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein du Bloc. "Nous souhaitons le succès à David Cameron, mais à moins que quelques hauts responsables de l'UE prennent conscience que l'un des membres les plus importants de l'UE tient vraiment à changer les bases de notre relation, nous recommanderons probablement aux électeurs britanniques une sortie de l'UE", écrit l'élu Steve Baker dans une tribune publiée par le Sunday Telegraph. "J'ai été frappé par les dizaines d'élus Tory qui voteraient aujourd'hui pour quitter l'UE et qui ne seront satisfaits que par une réforme en profondeur", ajoute Baker, qui préside le CfB au Parlement. Le groupe a promis de détailler ultérieurement les réformes qu'il préconise. Interrogé sur la BBC, le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond a déclaré dimanche que son gouvernement chercherait à modifier les traités fondateurs de l'UE pour éviter que ses réformes soient remises en cause devant les institutions judiciaires européennes. "Il y a toujours eu un groupe de collègues qui veulent sortir de l'Union européenne quoi qu'il arrive", a-t-il dit à propos du CfB. "Le gouvernement n'en est pas là. (...) Nous sommes convaincus que l'UE ne fonctionne pas comme elle devrait pour le moment, qu'elle n'est pas adaptée au XXIe siècle, mais nous pensons que c'est réparable." Samedi, le chef de file du Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) Nigel Farage a exhorté les eurosceptiques de tous les partis britanniques à mettre de côté leurs "animosités personnelles" pour se rassembler contre l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE. Selon un sondage de l'institut ICM cité par le Sunday Telegraph, 59% des Britanniques souhaitent le maintien de leur pays au sein de l'Union européenne. (Michael Holden, William James; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant