GB-Plus de 2,5 millions de signataires en faveur d'un 2e vote

le
0
 (Actualisé avec de nouveaux chiffres) 
    LONDRES, 26 juin (Reuters) - Une pétition demandant 
l'organisation d'un nouveau référendum sur l'appartenance de la 
Grande-Bretagne à l'Union européenne a déjà recueilli un peu 
plus de 2,5 millions de signatures parmi les habitants du 
Royaume-Uni, deux jours après le vote en faveur du Brexit. 
    Cette pétition, mise en ligne sur le site du Parlement 
britannique avant la consultation de jeudi, demande qu'un 
nouveau vote soit organisé si l'un des deux camps, le "Leave" ou 
le "Remain", obtient moins de 60% des suffrages et si la 
participation est inférieure à 75%. 
    Le référendum de jeudi a vu la victoire des partisans de la 
sortie britannique par 52% des voix avec un taux de 
participation de 72%. 
    Selon un sondage mené vendredi, la moitié des personnes 
interrogées estime qu'il ne faut pas remettre en cause ce 
résultat, même si l'Union européenne offre de nouvelles 
concessions en vue de convaincre la Grande-Bretagne de 
finalement rester dans l'UE. 
    Quelque 39% des personnes sondées sont d'avis qu'un nouveau 
référendum devrait être organisé en cas de nouvelles concessions 
de l'UE. 
    Environ 48% des adultes britanniques se disent satisfait 
d'un résultat du référendum de jeudi, contre 43% qui s'en disent 
insatisfait, selon le sondage, conduit par ComRes pour le compte 
du Sunday Mirror. 
    Samedi à 21h36 GMT, la pétition avait recueilli 2,503 
millions de signatures, seuls les citoyens britanniques et les 
résidents du Royaume-Uni ayant le droit de s'exprimer. En fin 
d'après-midi, la pétition enregistrait plus de 3.000 nouvelles 
signatures à la minute. 
    Le site du parlement précise que les signataires sont pour 
la plupart originaires de régions fortement favorables au 
maintien, comme la capitale Londres. 
    Le Parlement britannique doit envisager la tenue d'un débat 
sur toute pétition qui réunit plus de 100.000 signataires. 
    Le Premier ministre britannique David Cameron, qui a annoncé 
son intention de démissionner, a indiqué qu'il n'y aurait pas de 
second référendum sur cette question. 
 
 (Michael Holden et Paul Sandle; Pierre Sérisier, Eric Faye et 
Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant