GB-Osborne soigne les retraités avant la présentation du budget

le
0

par Kylie MacLellan et William Schomberg LONDRES, 15 mars (Reuters) - Le ministre britannique des Finances George Osborne a annoncé dimanche une mesure favorable aux retraités, à moins de deux mois du scrutin législatif, tout en promettant de ne pas faire de cadeaux électoraux dans le projet de budget qu'il présentera mercredi. Le dernier budget de la législature sera scruté de près alors que les sondages donnent les conservateurs et travaillistes au coude-à-coude pour les élections de mai. Le déficit budgétaire persistant empêche George Osborne de baisser les impôts comme il l'aurait souhaité mais la forte décélération de l'inflation lui procure une certaine marge de manoeuvre. Soucieux de s'assurer le soutien des Britanniques âgés, Osborne a annoncé dimanche que les retraités bénéficieraient du droit de liquider leurs annuités et de recevoir à la place une somme forfaitaire liée à leurs économies, prolongeant ainsi sa réforme des retraites de l'an dernier. Mais le chancelier de l'Echiquier, interviewé par la BBC, a aussi redit qu'il n'y aurait "pas de cadeaux, pas de laxisme" dans son budget. "Tout ce que nous ferons dans ce budget devra être financé", a-t-il dit. "Ce pays continue de vivre au-dessus de ses moyens, alors il nous faut continuer de prendre des décisions difficiles." Le projet de budget devrait également comporter des crédits d'impôts pour l'industrie pétrolière et gazière de mer du Nord, mise en difficulté par la chute des prix du pétrole. Le ministre pourrait utiliser une partie de sa marge de manoeuvre pour réduire l'ampleur de l'austérité dans les cinq prochaines années, affaiblissant ainsi l'argumentaire de l'opposition travailliste qui dénonce des réductions de dépenses à des fins idéologiques. Selon des calculs d'experts indépendants, l'engagement d'Osborne de parvenir à un excédent budgétaire de 23 milliards de livres (32 milliards d'euros) à l'horizon de 2019/2020 suppose de ramener les dépenses publiques rapportées au produit intérieur brut à leur plus bas niveau depuis 80 ans. Interrogé sur cet objectif dimanche, Osborne s'est abstenu de répéter le chiffre mais a déclaré : "Nous avons établi nos plans et nous entendons les mettre en oeuvre." Ed Balls, porte-parole du Labour pour les finances, a accusé le chancelier de l'Echiquier de vouloir aller "beaucoup plus loin que le difficile équilibrage des comptes". Il faudra choisir, a-t-il dit à la BBC, "entre un plan idéologique et coûteux des Tories (conservateurs) ou un plan raisonnable, équilibré et équitable du Labour". (Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux