GB-Lloyds un peu juste sur les tests européens

le
0

par Matt Scuffham LONDRES, 26 octobre (Reuters) - Lloyds Banking Group LLOY.L est la banque britannique dont les résultats aux tests de résistance à d'éventuels chocs conduits par les autorités bancaires européennes et publiés dimanche sont les plus justes, ce qui pourrait compromettre un éventuel retour au paiement d'un dividende. Lloyds, détenue à 25% par l'Etat britannique à la suite de son renflouement sur fonds publics lors de la crise financière de 2007-2009, afficherait un ratio de fonds propres Tier 1 de 6,2% dans les scénarios défavorables retenus pour ces tests, légèrement au-dessus des 5,5% requis. Cette qualification un peu juste pourrait entraver son projets de renouer avec le paiement d'un dividende, en cours de discussion avec les autorités bancaires britanniques. Comme les autres établissements bancaires britanniques, Lloyds est aussi soumise à un examen de solidité financière par la Banque d'Angleterre, dont les résultats seront publiés en décembre. La banque centrale britannique a dit dimanche que les résultats des tests européens ne devaient pas être considérés comme une indication pour ceux qu'elle conduit, ces derniers prenant comme hypothèse une chute des prix de l'immobilier de 35% et une remontée des taux d'intérêt jusqu'à 6%. Les tests de la BoE seront en effet particulièrement sensibles pour Lloyds, premier intervenant sur le marché du crédit hypothécaire britannique. La banque reste confiante dans sa capacité à les passer avec succès, ce qui pourrait lui permettre de renouer avec le paiement d'un dividende au titre de l'exercice 2014, ouvrant la voie à une nouvelle réduction de la participation de l'Etat, ont dit dimanche des sources bancaires. RBS S'EN TIRE MIEUX Ces sources ont souligné que la banque bénéficierait de l'amélioration de ses fonds propres depuis la fin 2013, prise en compte dans les tests de la BoE, tandis que les charges exceptionnelles liées à la cession de sa filiale TSB ne seraient en revanche pas intégrées. Le ratio de fonds propres durs de Lloyds a progressé pour atteindre 11,1% à la fin juin 2014. Royal Bank of Scotland RBS.L , détenue à 80% par l'Etat, a passé les tests européens plus confortablement que Lloyds avec un ratio de fonds propres de 6,7% dans le scénario "stressé", a dit l'Autorité bancaire européenne (ABE). Ce ratio ressort à 7,1% pour Barclays BARC.L et à 9,3% pour HSBC HSBA.L . "Cela montre que nos solides réformes pour bâtir un secteur bancaire résistant fonctionnent", a déclaré la secrétaire d'Etat à l'Economie, Andrea Leadsom. Des sources bancaires avaient prévenu que RBS risquait d'obtenir les moins bons résultats aux tests européens et sa performance souligne les progrès réalisés dans son assainissement sous l'égide de son directeur général, Ross McEwan. Elle aborde aussi les tests de la BoE en meilleure position. Son ratio de fonds propres durs atteignait 10,1% à la fin juin contre 8,6% à la fin 2013 et il s'est encore amélioré après l'introduction en Bourse de sa filiale américaine Citizens le mois dernier. ID:nL6N0RP3GU (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant