GB-Les autorisations de prêts immobiliers au plus bas depuis fin 2014

le
0
    LONDRES, 29 septembre (Reuters) - Le nombre d'autorisations 
de prêts immobiliers est tombé en août à son plus bas niveau 
depuis novembre 2014 en Grande-Bretagne, le marché immobilier 
continuant de ralentir depuis que les électeurs du pays ont voté 
fin juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne, selon des 
données publiées jeudi par la Banque d'Angleterre (BoE). 
    Les chiffres de l'institut d'émission montrent toutefois 
également que les prêts à la consommation continuent de croître 
fortement, augmentant à un rythme proche du pic de 10 ans 
observé ces derniers mois. 
    Le nombre de prêts immobiliers approuvés est ressorti à 
60.058 le mois dernier, contre 60.925 en juillet. Les analystes 
interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un total de 
60.150. 
    Avant le référendum du 23 juin, le gouvernement britannique 
avait dit qu'un "Brexit" était susceptible d'enlever 10 points 
de pourcentage à la hausse prévue du prix des maisons. 
    Le mois dernier, la BoE a dit s'attendre à ce que la moyenne 
mensuelle d'autorisations de prêts immobiliers tombe à 56.000 au 
second semestre, ce qui serait un creux depuis le début de 2013. 
    Plus récemment, la Banque d'Angleterre a noté que le 
ralentissement du marché immobilier n'avait pas été aussi marqué 
que prévu, surtout en dehors de Londres. 
    Les prêts immobiliers nets, qui ont un temps de retard sur 
les autorisations, ont totalisé 2,943 milliards de livres (3,41 
milliards d'euros) en août, contre un consensus Reuters de 2,55 
milliards. 
    Le crédit à la consommation a augmenté de 1,574 milliard de 
livres, a ajouté la BoE, contre un consensus de +1,4 milliard. 
    Sur trois mois, les prêts à la consommation ont augmenté à 
un rythme annualisé de 10,4% à fin août, comme en juillet. 
 
 (David Milliken et Peter Hobson, Benoit Van Overstraeten pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant