GB-L'UKIP vise l'électorat travailliste en vue de 2015

le
0

(Actualisé avec discours) LONDRES, 26 septembre (Reuters) - Le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP, anti-européen) a annoncé vendredi vouloir courtiser l'électorat populaire du nord de l'Angleterre qui vote traditionnellement pour l'opposition travailliste, cherchant à élargir sa base en prévision des élections législatives de mai 2015. L'UKIP, qui souhaite que le Royaume-Uni sorte de l'Union européenne et réduise fortement l'immigration, était jusqu'ici plutôt considéré comme une menace électorale pour les conservateurs du Premier ministre David Cameron. Mais les sondages montrent que l'UKIP, qui a remporté les élections européennes de mai dernier au Royaume-Uni, mord aussi sur l'électorat traditionnel du Labour, qui estime que le parti s'éloigne de ses origines ouvrières. "Nous garons désormais nos chars sur la pelouse du Parti travailliste", a déclaré le chef de l'UKIP, Nigel Farage, en ouverture de la conférence annuelle du parti qui doit durer deux jours. Elle se tient à Doncaster, dans le nord de l'Angleterre aux frontières de la circonscription du chef du Labour, Ed Miliband. "Ici, dans le nord de l'Angleterre, beaucoup des sièges que nous visons sont des sièges actuellement détenus par des députés du Labour. ... Nous constituons une menace, pas seulement pour le Parti conservateur, nous constituons une menace pour la classe politique britannique tout entière", a lancé Nigel Farage. "VOTEZ UKIP ET VOUS AUREZ L'UKIP" Au vu des derniers sondages, l'UKIP devrait remporter son premier siège aux Communes le mois prochain, lors d'une élection législative partielle prévue pour le 9 octobre pour pourvoir le siège du député conservateur Douglas Carswell qui a quitté les Tories de David Cameron pour l'UKIP. ID:nL5N0R346A L'UKIP pourrait aussi obtenir un second siège de député s'il remporte l'autre scrutin organisé ce jour-là pour replacer un élu travailliste décédé. Nigel Farage, qui a parlé plus d'une demi-heure sans notes, a rejeté l'idée selon laquelle voter pour l'UKIP était un vote de protestation. Il a affirmé que lors d'un scrutin serré, son parti pourrait même avoir l'équilibre du pouvoir entre ses mains. L'UKIP arrive troisième dans les sondages derrière les Conservateurs et les Travaillistes. Il est en général crédité de 14% des intentions de vote, soit environ le double de ce qu'obtiennent les Libéraux-démocrates, qui participent au gouvernement de coalition de David Cameron. "Cela me rend malade qu'on me dise que si vous votez UKIP, vous aurez le Labour ... , que si vous votez UKIP, vous aurez les Conservateurs", a déclaré Nigel Farage ."Le message qui doit sortir de cette conférence est que, vraiment, si vous votez UKIP, vous aurez l'UKIP", a-t-il lancé, régulièrement interrompu par les applaudissements. Autre signe en direction des électeurs travailliste, Nigel Farage a dit qu'ils ne soutiendrait pas des frappes aériennes contre l'Etat islamique en Irak, décision approuvée vendredi par la chambre des Communes par 524 voix contre 43. (Kylie MacLellan et William James; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant