GB-L'UKIP, le parti anti-UE, veut attaquer les travaillistes

le
0

LONDRES, 26 septembre (Reuters) - Le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP, anti-européen) va s'attaquer à l'opposition travailliste lors de sa conférence annuelle vendredi pour tenter d'élargir sa base électorale en prévision des élections législatives de 2015. L'UKIP, qui souhaite que le Royaume-Uni sorte de l'Union européenne et réduise fortement l'immigration, était jusqu'ici plutôt considéré comme une menace électorale pour les conservateurs du Premier ministre David Cameron. Mais les sondages montrent que l'UKIP, qui a remporté les élections européennes du mois de mai dernier au Royaume-Uni, mord aussi sur l'électorat traditionnel du Labour, qui estime que le parti s'éloigne de ses origines ouvrières. Le chef de l'UKIP, Nigel Farage, profitera de son discours lors de la conférence annuelle du parti vendredi pour lancer "un assaut frontal face à l'échec du Labour qui ne représente pas le peuple pour lequel il a été fondé", a déclaré un porte-parole du parti. Lors de la conférence, qui se tiendra dans le nord de l'Angleterre aux frontières de la circonscription du chef du Labour Ed Miliband, l'UKIP devrait aussi s'engager à protéger et améliorer les services de santé, un des pilliers traditionnels de la politique des travaillistes. Au vu des derniers sondages, l'UKIP devrait remporter son premier siège aux Communes le mois prochain, lors d'une élection législative partielle prévue pour le 9 octobre pour pourvoir le siège du député conservateur Douglas Carswell qui a quitté les Tories de David Cameron pour l'UKIP. ID:nL5N0R346A L'UKIP pourrait aussi obtenir un second siège de député s'il remporte l'autre scrutin organisé ce jour-là pour replacer un élu travailliste décédé. (Kylie MacLellan et William James; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant