GB/Indicateurs-Les ventes au détail baissent plus que prévu

le , mis à jour le
0
    LONDRES, 21 avril (Reuters) - Les principaux indicateurs 
macro-économiques britanniques publiés ce mois-ci: 
     
    * LES VENTES AU DÉTAIL BAISSENT PLUS QUE PRÉVU EN MARS 
    21 avril - Les ventes au détail ont baissé de 1,3% d'un mois 
sur l'autre en mars, comme en décembre, lorsqu'elles avaient 
enregistré leur plus net repli depuis janvier 2014, montrent les 
statisitiques officielles publiées jeudi.  
    Les économistes interrogés par Reuters avaient prédit pour 
le mois de mars un recul de 0,1%. Le pourcentage constaté 
dépassé même l'estimation la plus pessimiste. 
    Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes au détail 
sont en progression de 0,8%, leur plus mauvais trimestre depuis 
un an, après +1% sur le trimestre précédent. 
    Par rapport au premier trimestre 2015, elles sont en hausse 
de 3,7%, ce qui est un peu plus rapide qu'à la fin de l'année 
dernière. 
     
    Tableau:   
     
    * LES EMPRUNTS DE L'ÉTAT SUPÉRIEURS AUX ATTENTES 
    21 avril - Les emprunts de l'Etat, hors banques publiques, 
ont baissé à 74 milliards de sterling sur l'exercice fiscal 
2015-2016, soit l'équivalent de 3,9% de PIB, contre 91,7 
milliards l'année précédente, montrent les chiffres officiels 
publiés jeudi.  
    Ce montant est supérieur à celui de 72,2 milliards prévu par 
le gouvernement lorsque le ministre des Finances George Osborne 
a présenté son projet de budget le 16 mars. 
    La dette nette du secteur public, hors banques, a grimpé en 
2015-2016 à 1.594 milliards de sterling, soit 83,5% de PIB, 
contre 83,3% de PIB l'année précédente. C'est un peu moins que 
la prévision donnée en mars par l'Office for Budget 
Responsibiliy. 
     
    Tableau:   
     
    * PREMIÈRE HAUSSE DU NOMBRE DE CHÔMEURS DEPUIS LA MI-2015  
    20 avril - Le nombre de chômeurs en Grande-Bretagne a 
augmenté sur les trois mois à fin février, pour la première fois 
depuis la mi-2015, montrent les statistiques officielles 
publiées mercredi. 
    La Grande-Bretagne compte 21.000 chômeurs de plus, ce qui 
suggère que les employeurs rechignent à embaucher à l'approche 
du référendum sur une sortie de l'Union européenne et de 
l'instauration d'un salaire minimum. 
    Le nombre de chômeurs n'avait plus augmenté depuis la 
période mai-juillet 2015. Le taux de chômage reste cependant 
stable à 5,1%, conformément aux attentes. 
    Les salaires, primes comprises, ont augmenté de 1,8% en 
rythme annuel sur les trois mois à fin février, contre +2,1% sur 
les trois mois à fin janvier. Les économistes interrogés par 
Reuters s'attendaient à une croissance de 2,3% sur les trois 
mois à fin février. 
    Tableau   
     
    * L'INFLATION EN HAUSSE DE 0,5% SUR UN AN EN MARS 
    12 avril - L'inflation a atteint en mars son niveau le plus 
élevé depuis décembre 2014 en Grande-Bretagne, portée par la 
forte hausse des prix des billets d'avion à l'occasion des 
congés de Pâques. 
    Les prix à la consommation ont progressé de 0,5% sur un an 
le mois dernier, a annoncé mardi l'Office national de la 
statistique (ONS), après une hausse de 0,3% en février. 
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une 
inflation à 0,4%. 
    Malgré cette hausse plus forte que prévu, l'inflation reste 
éloignée de l'objectif de 2% de la Banque d'Angleterre. 
    Les prix des billets d'avion ont bondi de 22,9% sur un mois 
en mars en raison des congés de Pâques. 
    Tableau:   
     
    * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN BAISSE DE 0,5% SUR UN AN 
    8 avril - La production industrielle britannique a subi en 
février sa plus forte contraction en deux ans et demi, 
confirmant les signes précédents sur un ralentissement marqué du 
secteur en raison de la dégradation des perspectives mondiales. 
    La production industrielle s'est détériorée de 0,3% sur un 
mois en février et de 0,5% sur un an, soit la plus forte baisse 
annuelle depuis août 2013, montrent les chiffres publiés 
vendredi par l'Office national de la statistique (ONS). 
    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une 
hausse de 0,1% sur un mois et à une stabilité sur un an. 
    Les grandes entreprises disent suspendre certains projets 
d'investissement dans l'attente du référendum du 23 juin sur 
l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'Union européenne. Le 
ralentissement économique de la Chine pèse en outre sur le moral 
des industriels à travers le monde. 
    La production manufacturière a diminué de 1,1% sur un mois 
en février et de 1,8% sur un an, ce qui est là encore plus 
important que ce que prévoyaient les économistes et ce qui 
constitue le déclin le plus prononcé depuis juillet 2013. 
    Sur les trois mois à février, une perspective qui atténue 
les facteurs de volatilité, la production industrielle 
britannique s'est contractée à son rythme le plus rapide en plus 
de trois ans, de 1,5%. 
    Tableau:   
 
    * RÉTRÉCISSEMENT DU DÉFICIT COMMERCIAL EN FÉVRIER 
    8 avril - Le déficit commercial marchand a diminué en 
février, à 12 milliards de livres, contre 12,2 milliards en 
janvier, mois où ce solde a été fortement revu à la hausse, a 
annoncé l'Office national de la statistique (ONS) vendredi. 
    Ce déficit dépasse largement le consensus des économistes 
qui le donnait à 10,2 milliards de sterling. 
    Le déficit commercial global, qui intègre l'important 
excédent du secteur des services, a été de 4,8 milliards de 
livres en février contre 5,2 milliards. 
    Le déficit britannique vis-à-vis du reste de l'Union 
européenne (UE) a atteint un record de 8,6 milliards de livres, 
en raison d'importations elles aussi record. 
    Le déficit des paiements courants a atteint le montant sans 
précédent de 32,6 milliards de livres, soit 7,0% du PIB, durant 
le dernier trimestre 2015, ce qui risque de fragiliser un peu 
plus le sterling si jamais la Grande-Bretagne décide de quitter 
l'UE. 
    La sous-performance de l'investissement britannique en 
Europe, plutôt qu'un déficit commercial persistant, est le 
principal motif de creusement du déficit courant, expliquent des 
économistes. 
    Tableau:   
 
 (Service économique) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux