GB-Elizabeth II confirme le plan pour un référendum sur l'UE

le , mis à jour à 18:37
0

(actualisé avec contexte) LONDRES, 27 mai (Reuters) - La Reine Elizabeth a confirmé mercredi devant le Parlement britannique que le gouvernement présenterait un projet de loi référendaire sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, dans son traditionnel discours sur le programme du nouveau gouvernement. Rédigé par les services du Premier ministre David Cameron, ce discours ouvre la nouvelle législature issue des élections du 7 mai que le Parti conservateur a largement remportées. "Une législation sera rapidement introduite relative à un référendum pour ou contre le maintien dans l'Union européenne avant la fin de 2017", a déclaré la reine devant la Chambre des communes pour le compte du Premier ministre. "Mon gouvernement renégociera la relation du Royaume-Uni avec l'Union européenne et recherchera une réforme de l'Union européenne pour le bénéfice de tous les Etats membres", a ajouté la reine. Au cours de sa campagne victorieuse, Cameron a promis de renégocier le fonctionnement de l'UE puis de consulter ses compatriotes. Mais il est resté flou sur les réformes qu'il entend obtenir des 27 autres Etats membres et sur le calendrier même de ce référendum, évoquant la fin 2017 "au plus tard". Parmi ses revendications européennes, le Premier ministre conservateur réclame notamment une modification des règles sur les prestations sociales pour endiguer ce qu'il qualifie de "tourisme social". Les termes exacts du référendum devraient être dévoilés à ce moment là. Selon des informations de presse, qui n'ont pas été confirmées, les électeurs devraient être interrogés sur leur volonté de rester au sein de l'Union européenne, si bien que les pro-européens pourront faire une campagne "positive". Cameron, qui a profité du sommet du "Partenariat oriental" la semaine dernière à Riga pour sonder les intentions de ses partenaires, effectuera cette semaine une tournée des capitales européennes. Il est attendu jeudi au Danemark pour un déjeuner de travail avec la Première ministre Helle Thorning-Schmidt avant des entretiens aux Pays-Bas avec Mark Rutte puis un entretien suivi d'un dîner de travail à l'Elysée avec François Hollande. Vendredi, il rencontrera la Première ministre polonaise Ewa Kopacz à Varsovie et Angela Merkel à Berlin. RENVOI La menace d'un "Brexit" inquiète Paris: ID:nL5N0XW51N (Andrew Osborne,; Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant