GB-Des membres du Labour autorisés à voter pour leur dirigeant

le
0
    LONDRES, 8 août (Reuters) - Des membres du Parti 
travailliste britannique qui n'avaient pas été autorisés à voter 
pour le choix du prochain dirigeant de l'opposition ont obtenu 
lundi en justice le droit de le faire. 
    Le Labour est dans la tourmente depuis la décision des 
Britanniques le 23 juin dernier de sortir de l'Union européenne. 
Les détracteurs du chef du Labour, Jeremy Corbyn, l'accusent de 
n'avoir pas mis assez d'énergie à soutenir la campagne pour le 
maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE et estiment que si des 
élections législatives devaient se tenir, il ne serait pas en 
mesure de les remporter. 
    Si Jeremy Corbyn, qui a été élu en septembre 2015 à la tête 
du Parti travailliste sur une ligne à gauche, a le soutien de la 
base du parti. Son challenger, le député Owen Smith, est plutôt 
soutenu par les élus du parti. 
    Le comité national exécutif du Labour a décidé le mois 
dernier que les membres qui avaient adhéré au parti depuis le 12 
janvier n'étaient pas autorisés à voter, à moins de s'acquitter 
de 25 livres supplémentaires (30 euros environ). Selon la presse 
britannique, cette décision revient à interdire la participation 
au scrutin à 130.000 nouveaux membres. 
    Cinq membres du Labour ont contesté cette décision en 
justice et ont obtenu gain de cause lundi.  
    Le Labour peut faire appel de cette décision. 
    Le résultat de la consultation pour désigner le nouveau chef 
du file du Labour devrait être connu le 24 septembre. 
 
 (Kylie MacLellan; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant