GB-Décision attendue mardi sur l'extension ou non d'Heathrow

le
0
    LONDRES, 23 octobre (Reuters) - Le gouvernement britannique 
annoncera mardi sa décision sur l'ouverture d'une nouvelle piste 
aéroportuaire dans le sud-est de l'Angleterre, a dit dimanche le 
ministre des Transports Chris Grayling. 
    Le projet d'ouverture d'une nouvelle piste à l'aéroport de 
Londres-Heathrow, le plus important d'Europe, ou à celui plus 
petit de Gatwick, au sud de la capitale, divise depuis 25 ans 
les gouvernements britanniques successifs, sur fond d'opposition 
de riverains et de défenseurs de l'environnement. 
    "C'est une décision réellement difficile à prendre. On la 
connaîtra mardi", a déclaré Chris Grayling à la BBC. 
    Trois options sont à l'étude : la construction d'une 
nouvelle piste à Heathrow pour 18 milliards de livres (20 
milliards d'euros), l'allongement d'une de ses deux pistes 
existantes pour 14 milliards de livres ou la construction d'une 
piste additionnelle à Gatwick pour un coût de 7 milliards. 
    Heathrow a le soutien des grandes compagnies aériennes et 
des milieux d'affaires et met aussi en avant ses liens 
commerciaux avec les pays émergents, appelés à jouer un rôle 
plus important dans le commerce extérieur britannique après le 
vote du Brexit. 
     Gatwick, le deuxième aéroport britannique qui est surtout 
connecté à l'Europe, a pour principal argument son coût moins 
élevé et promet aussi un chantier plus rapide et moins 
polémique, étant en zone rurale contrairement à son rival situé 
dans l'ouest londonien densément peuplé. 
    Après avoir reporté une première décision, l'ancien Premier 
ministre David Cameron, que la presse disait favorable à 
Heathrow, devait annoncer son choix en juillet. Mais le 
référendum sur la sortie de l'Union européenne lui a coûté son 
poste et la décision revient maintenant à son successeur, 
Theresa May. 
    "C'est le genre de personne à ne pas reculer devant une 
décision difficile", a dit d'elle l'ex-ministre des Transports 
Steve Norris à la récente conférence du Parti conservateur. 
 
 (Kylie MacLellan, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant