GB-Critiqué, Cameron défend ses relations avec l'Arabie saoudite

le
0

LONDRES, 2 février (Reuters) - Critiqué pour avoir mis l'Union Jack en berne sur les bâtiments publics après le décès du roi Abdallah il y a dix jours, David Cameron s'est justifié lundi en expliquant que la coopération sécuritaire avec l'Arabie saoudite a peut-être permis de sauver "des centaines de vies" en Grande-Bretagne. Interrogé par la chaîne Sky News sur les critiques émanant de défenseurs des droits de l'homme et de plusieurs responsables politiques, le Premier ministre a insisté sur l'importance pour Londres de maintenir de bonnes relations avec Ryad. "Nous avons des relations avec l'Arabie saoudite sur des questions comme la recherche de la paix au Proche-Orient mais surtout en matière de lutte contre le terrorisme. Depuis que je suis Premier ministre, les informations que nous a transmis ce pays ont potentiellement permis de sauver des centaines de vies ici en Grande-Bretagne", a-t-il déclaré. David Cameron a expliqué que la décision de mettre en berne le drapeau britannique était une "marque de respect" pour le souverain défunt. L'Arabie saoudite a provoqué un tollé international dans les semaines qui ont précédé le décès du roi Abdallah en décidant de commencer à appliquer une peine de 1.000 coups de fouet infligée à Raïf Badaoui, un blogueur condamné pour blasphème. "Nous ne sommes pas d'accord avec tout ce que font les Saoudiens. Nous l'exprimons très clairement", a réagi David Cameron. "Je plaiderais que si vous avez de bonnes relations avec eux et que vous disposez d'un moyen de leur parler, il y a davantage de chance qu'ils vous écoutent que si vous vous coupez d'eux." (Kylie MacLellan; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant