Gazprom minimise l'impact de la baisse de la demande en Europe

le
0

Commodesk - Gazprom dément diminuer les prix de vente de son gaz aux pays européens. En fin de semaine dernière, plusieurs journaux russes et européens faisaient état d'une chute de 3,5 milliards d'euros des revenus pour la compagnie d'Etat russe pour l'année 2013.

Contactée par Commodesk, Gazprom Export indique cependant que les négociations actuellement menées avec certaines compagnies européennes constituent un processus habituel. Les prix des contrats à long terme sont régulièrement discutés, à partir d'une formule de prix en partie indexée sur les cours du pétrole.

Les contrats de livraison sont différents pour chaque fournisseur d'énergie, en fonction du volume mais également de la situation géographique du pays et de la structure du marché. Les tarifs pratiqués sont confidentiels.

Mais le ralentissement économique en Europe influe nécessairement sur les résultats de Gazprom. Il provoque en effet une diminution de l'activité industrielle, donc des besoins en gaz. En 2011, Gazprom a livré 150 milliards de mètres cubes à l'Europe, son premier marché, puis seulement 138 milliards en 2012, d'après les données de l'entreprise.

Ce recul de la demande tend à faire baisser les prix de vente, lors du renouvellement des contrats arrivant à échéance. En 2012, les revenus de Gazprom étaient déjà en diminution de près de deux milliards d'euros par rapport à l'année précédente.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant