Gazprom, EDF et leurs partenaires signent sur South Stream

le
0

SOCHI, Russie (Reuters) - Gazprom et ses partenaires, parmi lesquels le français EDF, ont signé vendredi l'accord portant sur la répartition de la section offshore du projet de gazoduc South Stream qui vise à approvisionner l'Europe en gaz russe en passant sous la mer noire.

EDF et Wintershall, filiale de l'allemand BASF, prennent chacun 15% du projet, tandis que l'italien Eni en aura 20% et Gazprom gardera le solde, ont détaillé les partenaires dans un communiqué, confirmant ainsi les propos que le directeur général du groupe russe a tenus la semaine dernière.

Ces changements de participation interviennent suite à la diminution de la participation d'Eni.

La construction du gazoduc doit commencer en 2013 et se terminer en 2015.

South Stream vise à ramener 63 milliards de mètres cubes de gaz en Europe à partir de 2015, dans un effort de la part de la Russie visant à s'assurer des contrats de distribution à long terme avec des pays européens.

Le projet est concurrent de Nabucco, un gazoduc prévu par ailleurs qui mise plutôt sur l'importation de gaz à partir de la région caspienne, en passant par la Turquie.

Gleb Bryanski à Sochi, avec Marie Mawad à Paris, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant