Gazprom croit encore en Shtokman

le
0

Commodesk - La compagnie d'Etat russe Gazprom poursuit le développement du projet Shtokman, le gisement géant situé dans l'océan Arctique. Vendredi 14 décembre, le producteur de gaz a présenté les avancées qui seront réalisées au cours des prochains mois.

Alors que les travaux d'exploration sont entrés dans leurs phases 2 et 3, de nouvelles plateformes sont en cours d'élaboration. Par ailleurs, les appels d'offre pour la construction d'une usine de liquéfaction de gaz seront annoncés en 2013. Enfin, la compagnie a présenté ses projets de ports et d'espaces de stockage aux autorités gouvernementales pour l'Environnement.

Le financement de Shtokman n'est pourtant toujours pas assuré puisque les partenaires du projets (Gazprom, Total et Statoil) ne se sont pas entendus sur une décision finale d'investissement. Si le groupe français entend poursuivre l'aventure, le norvégien a rendu ses parts (24%) à Gazprom.

Shtokman disposerait 3.800 milliards de mètres cubes de gaz, mais le coût de production est exorbitants (environ 30 milliards de dollars), du fait des conditions extrêmes. De plus, les débouchés ne sont pas assurés du fait de l'émergence des ressources non conventionnelles aux Etats-Unis et au Canada et du développement du GNL au Qatar et en Australie.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant