Gaza : un membre du Hamas tué lors d'un raid israélien

le
0
Gaza : un membre du Hamas tué lors d'un raid israélien
Gaza : un membre du Hamas tué lors d'un raid israélien

L'armée israélienne a mené, mercredi, un raid contre le sud de la bande de Gaza, tuant un activiste du Hamas, ont indiqué l'armée et des sources médicales palestiniennes. Tsahal a confirmé avoir mené ce raid aérien et dirigé des tirs de char blindé sur la zone située à l'est de Khan Younès après des tirs de snipers contre ses soldats, qui patrouillaient du côté israélien de la frontière.

«En réponse à une attaque contre nos forces qui se trouvaient à l'est de la barrière dans le sud de la bande de Gaza, nous avons immédiatement attaqué les cibles concernées. Il y a eu un raid aérien et des tirs depuis un char blindé», a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué. Tayseer al-Ismary, âgé de 33 ans, était un commandant de la branche militaire du mouvement Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, responsable de la zone à l'est de Khan Younès, selon une source du mouvement islamiste palestinien. Le Hamas a accusé Israël d'avoir initié les hostilités en tentant de pénétrer dans la bande de Gaza.

«L'occupation israélienne est responsable de la tension à l'est de Khan Younès. Ils ont tenté de franchir la barrière, provoquant une réplique du Hamas», a déclaré le porte-parole du mouvement islamiste Sami Abou Zouhri. Vendredi, l'armée avait mené un raid aérien contre des bases du Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette contre le territoire israélien plus tôt dans la journée. Il s'agissait du premier raid israélien contre l'enclave palestinienne depuis la guerre de juillet-août au cours de laquelle plus de 2100 Palestiniens, la plupart des civils ont été tués. Côté israélien, 67 soldats et six civils avaient été tués.

Les Palestiniens ont soumis la semaine passée au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution suggérant d'aboutir à un accord de paix avec Israël dans un délai de douze mois, et le retrait israélien des Territoires occupés avant fin 2017. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant