Gaza toujours bombardée, les efforts diplomatiques continuent

le
0
LES BOMBARDEMENTS CONTINUENT SUR LA BANDE DE GAZA
LES BOMBARDEMENTS CONTINUENT SUR LA BANDE DE GAZA

par Nidal al-Mughrabi et Ori Lewis

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les hostilités entre activistes islamistes et Israël sont entrées lundi dans leur sixième journée alors que les efforts diplomatiques devraient s'intensifier pour tenter d'imposer le silence aux frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza et aux roquettes lancées sur Israël à partir de l'enclave palestinienne.

Lundi, trois personnes dont deux enfants du quartier de Zeitoun de la ville de Gaza sont morts dans la dernière frappe des avions de Tsahal, effectuée avant l'aube. Dimanche, 11 civils palestiniens dont quatre enfants ont été tués dans un seul incident qui visait apparemment un activiste palestinien.

Le bilan de lundi vient des services médicaux de Gaza, l'armée israélienne était en train de vérifier les chiffres.

Depuis mercredi, jour où Israël a tué le chef militaire du Hamas, les raids israéliens ont fait côté palestinien 78 morts, dont 23 enfants et plusieurs femmes, ainsi que des centaines de blessés, selon un bilan fourni par les autorités palestiniennes.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est attendu au Caire pour se joindre aux efforts de paix. Il sera mardi en Israël. L'Egypte est en pointe depuis le début pour tenter de négocier une trêve. Ses représentants ont rencontré dimanche les deux parties en conflit.

Selon la presse israélienne, une délégation israélienne s'est rendue au Caire pour des discussions. Un porte-parole du gouvernement s'est refusé à tout commentaire.

Le président égyptien Mohamed Morsi a rencontré Khaled Méchaal, le chef politique du Hamas, le mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza, ainsi que Ramadan Challah du Djihad islamique. Mais le communiqué publié ne dit pas si les négociations ont été concluantes.

Dans un message sur Facebook, Izzat Richek, un proche conseiller de Khaled Méchaal, écrit que le Hamas acceptera un cessez-le-feu seulement si Israël "cesse son agression, met fin à sa politique d'assassinats ciblés et lève le blocus de Gaza."

De son côté, le vice-premier ministre israélien, Moshe Yaalon a fait la liste de ses conditions sur Twitter : "Si le sud est calme et si aucune roquette ni missile ne sont tirés sur les citoyens israéliens, ni d'attaques terroristes organisées à partir de la bande de Gaza, nous n'attaquerons pas."

LOURD TRIBUT

Israël s'est retiré de la bande de Gaza en 2005 et deux ans plus tard, après une brève guerre civile meurtrière avec les forces loyales au président palestinien Mahmoud Abbas, le Hamas a pris le contrôle de cette enclave très peuplée et très pauvre que les Israéliens maintiennent sous blocus.

De ce fait, l'Autorité palestinienne du président Abbas exerce son autorité sur la Cisjordanie, l'autre territoire palestinien.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti dimanche qu'Israël était prêt à étendre son offensive destinée à mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes sur son territoire.

"Nous faisons payer un lourd tribut au Hamas et aux organisations terroristes et les Forces de défense israéliennes sont prêtes à étendre leurs opérations de façon significative", a dit le chef du gouvernement israélien lors du conseil des ministres, sans fournir de plus amples détails.

Le secrétaire général de l'Onu a exprimé sa préoccupation dans un communiqué avant son départ pour le Proche-Orient et a évoqué la mort des 11 civils Palestiniens dimanche.

"Je suis profondément attristé de la mort annoncée de plus de dix membres de la famille Dalu (...) et par la poursuite des tirs de roquette contre les localités israéliennes qui ont tué plusieurs civils israéliens. J'appelle les parties à coopérer aux efforts menés par l'Egypte pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat."

L'armée israélienne a précisé que la cible de l'attaque concernant la famille Dalu était Yihia Abayah, un responsable militaire du Hamas chargé des tirs de roquettes sur l'Etat hébreu. Un porte-parole de Tsahal a dit ne pas savoir si Abayah avait été atteint mais a reconnu des pertes civiles.

Selon Tsahal, 544 roquettes en provenance de Gaza se sont abattues depuis mercredi en Israël, où elles ont fait trois morts et plusieurs dizaines de blessés. Trois cent deux ont été interceptées par la défense antiaérienne et 99 n'ont pas atteint le territoire israélien et se sont abattues à l'intérieur de la bande de Gaza.

La station balnéaire d'Eilat a semble-t-il été ajoutée à la liste des cibles des roquettes palestiniennes. Des habitants ont dit entendre une explosion qui ressemblait à celle d'une roquette. Elle n'a pas fait de dégâts.

En visite en Israël, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a offert l'aide de la France dans la quête d'un cessez-le-feu. "Les deux mots d'ordre ce soir, c'est urgence et cessez-le-feu", a-t-il dit.

Bertrand Boucey, Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant