Gaza : le «bateau des femmes» intercepté par l'armée israélienne

le , mis à jour le
1
Gaza : le «bateau des femmes» intercepté par l'armée israélienne
Gaza : le «bateau des femmes» intercepté par l'armée israélienne

L'action se voulait historique. Les femmes embarquées à bord du « Zaytouna-Oliva » qui voulaient briser le blocus de Gaza ont été interceptées sans violence par la marine israélienne ce mercredi. Elles étaient parties de Barcelone le 14 septembre et finalement arrêtées à 35 milles des côtes de Gaza. 

Une quinzaine de femmes de diverses nationalités, dont le prix Nobel de la Paix (1976), la Nord-Irlandaise Mairead Maguire, se trouvaient à bord du Zaytouna-Oliva, un voilier parti de Barcelone, en Espagne. Leur objectif était de briser le blocus --maritime, terrestre et aérien-- imposé depuis dix ans par Israël à la petite enclave. Dirigée par le mouvement islamiste Hamas, celle-ci est minée par la pauvreté et le chômage et ravagée depuis 2008 par trois offensives israéliennes. Mais comme s'y attendaient les militantes, l'armée a intercepté leur bateau.

 

Women's Boat to Gaza is approaching under Israeli threats. Let's pray things go well & they are not attacked by Israeli military occupation pic.twitter.com/OaFaBTo74S

— Palestine Info Centr (@palinfoen) 5 octobre 2016

 

 

A Gaza, les festivités étaient prêtes

La marine israélienne a indiqué dans un communiqué avoir « redirigé ce bateau pour éviter une violation du blocus maritime légal », soulignant que les militaires avaient effectué une fouille du voilier qui s'est « déroulée sans incident ».  Le bateau et ses passagères, parmi lesquelles figurent notamment un médecin de Malaisie, Fauziah Hasan, et une ancienne colonel de l'armée américaine, Ann Wright, vont être conduits vers le port d'Ashdod, dans le sud d'Israël, a ajouté la radio publique israélienne.

Une porte-parole du « bateau des femmes », Claude Léostic, a pour sa part indiqué que « le contact avait été perdu avec l'embarcation ». A Gaza, des habitants avaient espéré célébrer l'arrivée du bateau, des scouts et des groupes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 2 mois

    Si en 40 nous avions agi comme Israel le fait aujourd'hui vis à vis de Gaza ..... Israel n'aurait jamais vu le jour !!