Gaza-Israël : l'Egypte propose un cessez-le-feu

le
4
Gaza-Israël : l'Egypte propose un cessez-le-feu
Gaza-Israël : l'Egypte propose un cessez-le-feu

L'opération israélienne Barrière de protection a fait au moins 186 victimes palestiniennes et 1287 blessés depuis mardi 8 juillet. Quatre Israéliens ont été grièvement blessés par des tirs de roquettes, mais aucun n'a été tué. Le bilan est d'ores et déjà plus lourd qu'en novembre 2012. A cette époque, lors de la campagne militaire baptisée «Pilier de défense», qui visait déjà à faire cesser les tirs de roquettes à partir de l'enclave palestinienne de Gaza, six Israéliens et 177 Palestiniens avaient péri.

Malgré les appels de la communauté internationale, ni Israël ni le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza sous blocus depuis 2007, ne semblaient prêts à négocier la fin des hostilités. Peu avant l'ouverture d'une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, l'Egypte a proposé un cessez-le-feu à Gaza à partir de mardi matin, jour où le secrétaire d'Etat américain John Kerry arrive au Caire. «Des efforts sont menés par différentes parties, en particulier les Egyptiens, mais de façon modeste», a déclaré un responsable du Hamas. Dans la nuit de lundi à mardi, le Hamas exigeait un  un accord complet sur Gaza. Le cabinet de sécurité israélien devrait examiner mardi matin les propositions du Caire.

L'Egypte, qui sous la présidence de l'islamiste Mohamed Morsi avait négocié la fin des hostilités en 2012, affirme être en contact à la fois avec Israël et le Hamas mais s'être heurtée à «l'entêtement» des protagonistes. Mais la donne a changé. C'est aujourd'hui l'ancien chef de l'armée et artisan de l'éviction de M. Morsi en juin 2013, Abdel Fattah al-Sissi, qui est au pouvoir. Et le Hamas, comme les Frères musulmans dont est issu Mohamed Morsi et auxquels il est lié, ont été interdits dans le pays.

>> Revivez les événements de lundi

Mardi. 0h30. Le Hamas annonce rejeter un cessez-le-feu sans un accord complet sur Gaza. C'est ce qu'indique un porte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 14 juil 2014 à 22:04

    Aujourd'hui, COMME CHAQUE JOUR DEPUIS 3 ANS, il y a eu en moyenne 200 morts en Syrie, soit plus que les victimes (terroristes du Hamas et civils) palestiniennes. Juste pour relativissr la situation.

  • 35924358 le lundi 14 juil 2014 à 21:31

    Le Hamas a déclenché la guerre contre Israel. Qu'espérait-il ? Il a été forcément déçu que ses missiles lancés contre la population israélienne, l'hôpital de Beer Sheva, l'aéroport international David Ben Gourion ne fassent pas de victimes. Pas de chance, hein ? La technologie israélienne est décidément plus forte que la haine du Hamas qui prend sa propre population en otage, les terroristes se terrant derrière des boucliers humains.

  • kalas le lundi 14 juil 2014 à 21:28

    Pour les Palestiniens, le Allah Akbar n'est pas si Akbar que ça. Et pourtant, ils le prient 5 fois par jour, mais Il ne répond pas à leur appel. Devraient-ils dire Yahve Akbar ?

  • t.funny le lundi 14 juil 2014 à 20:30

    Ils ne peuvent pas cohabiter il faut que soit la palestine disparaisse soit israel ... à choisir je préfère Israël ... les intégristes musulman commence à me saouler depuis des années il n'y a que eux qui sèment le trouble dans le monde ...