Gaza fait un triomphe à l'émir du Qatar

le
0
En visitant l'enclave contrôlée par le Hamas, Doha assume son soutien aux islamistes, mais fâche Israël et Mahmoud Abbas.

Tony Blair et Recep Tayyip Erdogan y avaient renoncé. L'émir du Qatar l'a fait: cheikh Hamad al-Thani est devenu mardi le premier haut dirigeant international à se rendre en visite officielle dans la bande de Gaza. Cette enclave coincée entre Israël et l'Égypte, soumise au blocus de l'État hébreu, est contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas depuis 2007.

Comme à chacune de ses visites dans un «pays arabe frère», le dirigeant du richissime émirat gazier, accompagné par la cheikha Moza, sa seconde épouse, n'est pas venu les mains vides. «L'émir a accepté d'augmenter l'investissement du Qatar de 254 à 400 millions de dollars», s'est félicité le premier ministre pro-Hamas, Ismaël Haniyeh, après avoir accueilli la délégation qatarienne, arrivée par la frontière égyptienne. Les deux dirigeants sont ensuite allés poser la première...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant