Gaz : vers plus de transparence

le
0
Les principaux pays producteurs se réunissent pour leur premier sommet ce mardi à Doha. Ils militent pour la mise en place d'un mécanisme visant à indexer les prix du gaz sur le pétrole.

C'est une première dans le monde du gaz. Trois ans après sa création, le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), sorte d'OPEP du gaz, réunit ses douze membres ce mardi à Doha pour un premier sommet visant à «établir un marché du gaz stable et transparent». Les trois premiers producteurs mondiaux (Russie, Iran et Q atar) seront présents, tout comme la Libye qui sera représentée par le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil.

Ils seront entourés de l'Algérie, la Bolivie, l'Egypte, la Guinée équatoriale, le Nigeria, Oman, Trinité-et-Tobago et le Venezuela. À eux seuls, ces pays représentent 70% de la production mondiale de gaz. L'objectif de ce sommet est de discuter de la priorité à donner aux contrats à long terme, «base de la sécurité pour les exportateurs comme pour les consommateurs de gaz naturel», selon le FPEG. La réunion vise aussi à «coordonner les efforts des pays producteurs pour promouvoir l'industrie gazière

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant