Gaz, RSA, Navigo, retraites : ce qui change au 1er septembre

le , mis à jour le
0

À chaque rentrée, son lot de changements qui entrent en vigueur au 1er septembre. Voici un petit point pour vous aider à vous y retrouver.

• Hausse des tarifs du gaz

Après quatre mois de baisse, le prix du gaz repart à la hausse ce mois-ci. Les tarifs réglementés hors taxes du gaz en France augmenteront en moyenne de 0,5%, en raison d'une hausse de coûts d'approvisionnement. Ces tarifs, appliqués par l'opérateur historique Engie (ex-GDF Suez) à près de 7 millions de foyers français, étaient restés stables en août, et avaient baissé de 1,3% en juillet.

• Hausse du RSA «socle»

Le Revenu de solidarité active (RSA) «socle» sera revalorisé de 2% à compter du 1er septembre. Le montant mensuel pour une personne seule passera à 524,16 euros. Une personne seule avec un enfant touchera 786,24 euros et un couple avec 2 enfants 1100,74 euros par mois.

• Nouveau pass Navigo en Île-de-France

En Île-de-France, les transports publics adoptent un tarif unique de 70 euros par mois et 770 euros par an, quel que soit le nombre de zones incluses dans l'abonnement, sur décision du Syndicat des transports de la région (Stif). Le pass Navigo annuel coûtait auparavant 731,50 euros pour les zones 1-2, et 1204,50 euros pour les zones 1-5. L'abonnement mensuel s'étalait de 70 euros pour les zones 1-2 à 116,50 euros pour les zones 1-5.

• Camions et bus polluants interdits à Paris

Les poids lourds et autocars les plus polluants n'ont plus le droit de circuler à Paris intra muros. Cette interdiction adoptée par le Conseil de Paris concerne les véhicules mis en circulation avant le 1er octobre 2001. La mesure s'applique tous les jours, y compris les week-end, entre 8h et 20h. Objectif: lutter contre la pollution de l'air et les particules fines.

• Les pensions des futurs retraités garanties

Les futurs retraités du régime général seront désormais certains de toucher leur pension dans le mois qui suit leur départ à la retraite. Le décret mettant en place cette garantie a été publié au Journal officiel le 20 août et entre en vigueur à compter du 1er septembre. Seule condition à cette garantie: déposer un dossier complet au moins quatre mois avant de mettre fin à leur activité. Dans le cas où l'examen du dossier n'est pas réalisé à temps, les Caisses d'assurance retraite verseront une pension «temporaire», calculée à partir d'une estimation rapide des droits. Elle fera l'objet d'une régularisation. Des milliers de nouveaux retraités de Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon ont été privés de leur pension parfois pendant des mois à la suite de retards.

• Revalorisation des rémunérations des stagiaires

Les rémunérations des stagiaires vont passer de 3,30 à 3,60 euros de l'heure. À partir du 1er septembre, un stagiaire touchera au minimum 554 euros, au lieu de 508 euros, soit une augmentation de 46 euros. La gratification n'est toutefois obligatoire que pour les stages d'une durée supérieure à deux mois.

• Gardes mieux payées à l'hôpital

L'indemnisation des heures de garde des étudiants en médecine (externes) est revalorisée. L'indemnité de garde de jour, de nuit, dimanche ou jour férié, jusqu'à présent de 26 euros, est fixée à compter du 1er septembre à 39 euros et sera de 52 euros à compter du 1er septembre 2016.

• Bourses pour la jeune création

Mesure issue des «Assises de la jeune création», 800.000 euros vont être débloqués pour l'attribution de bourses, sur critères sociaux, aux élèves des classes préparatoires publiques aux établissements d'enseignement supérieur artistique et culturel (écoles d'architecture, beaux-arts, conservatoires...)

• Éthylotests antidémarrage obligatoires

Au 1er septembre, les éthylotests antidémarrage seront obligatoires sur les bus et autocars. Les chauffeurs devront souffler pour pouvoir démarrer.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant