Gaz-Poutine prêt à renoncer à South Stream si l'UE s'y oppose

le
0

ANKARA, 1er décembre (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine, en visite lundi à Ankara, a déclaré que son pays pourrait renoncer au projet de gazoduc South Stream si l'Union européenne y est opposée. Lors d'une conférence de presse avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine a évoqué le peu d'empressement de la Commission européenne à donner son feu vert à ce projet de gazoduc, qui doit relier la Russie à l'Europe du Sud via la Bulgarie en contournant le territoire ukrainien. "Si l'Europe ne veut pas réaliser (ce projet), alors il ne se fera pas", a-t-il dit. Le président russe a ajouté que Moscou allait réduire de 6% l'an prochain le prix de ses exportations de gaz vers la Turquie, qui augmenteront de trois milliards de m3. L'an dernier, la Russie a fourni 13,7 milliards de m3 à la Turquie via le gazoduc Blue Stream. Si le projet South Stream est abandonné, a-t-il poursuivi, la Russie est prête à construire un terminal gazier à la frontière gréco-turque pour alimenter l'Europe. (Darya Korsunskaya; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant