Gaz : les tarifs réglementés restent quasi stables au 1er juillet

le
0
Gaz : les tarifs réglementés restent quasi stables au 1er juillet
Gaz : les tarifs réglementés restent quasi stables au 1er juillet

Pour les utilisateurs de gaz, pas de baisse significative des prix en juillet. Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) devraient rester quasi stables. Après une tendance à la baisse des prix depuis le début de l'année, ces tarifs, fixés mensuellement par l'Etat et appliqués par GDF Suez, baisseront en moyenne de 0,1% au 1er juillet.

Plus précisément, ceux qui utilisent le gaz uniquement pour se chauffer devraient voir leur facture baisser de 0,3%. Et pour ceux qui en font un double usage : cuisson et eau chaude, l'addition devrait baisser de 1%.

En revanche, les consommateurs qui utilise du gaz que pour la cuisson devraient subir une augmentation de 6,8%. «En pratique, cela devrait se traduire par une hausse de 6 euros par mois, soit 0,50 centime par mois. De plus, ces clients ne sont pas nombreux et pas en situation de précarité», précise une source proche du dossier. 

Des copropriétaires dénoncent certaines pratiques de GDF Suez envers les syndics

L'Association des responsables de copropriétés (ARC) a dénoncé vendredi les pratiques de GDF Suez envers les syndicats de copropriétaires dans le cadre de la fin des tarifs réglementés du gaz pour les grands immeubles. GDF Suez profiterait de son statut de fournisseur historique pour «adresser des propositions de nouveaux tarifs à tous les syndics, (...) qui acceptent sans discuter la proposition de GDF Suez, pourtant très peu intéressante» a dénoncé l'ARC dans un communiqué. 

A partir du 1er janvier 2015, les tarifs réglementés du gaz disparaîtront pour plusieurs types de consommateurs, notamment les immeubles d'habitation consommant plus de 200 MWh par an. Ces consommateurs pourront donc faire jouer la concurrence entre tous les fournisseurs de gaz qui proposent des offres à prix de marché.

GDF Suez avait déjà été pointé du doigt par l'UFC Que Choisir, cette fois sur ses pratiques commerciales pour la vente d'électricité, marché également ouvert ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant