Gaz : Les ménages soumis à une «taxe carbone» au 1er avril

le
0

Cette année, le gaz, le charbon et le fioul lourd seront les seules énergies fossiles à progresser.

Ce n'est pas un poisson d'avril. À compter du 1er avril, les ménages seront soumis à la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), jusqu'ici acquittée seulement par les professionnels. C'est une conséquence de la mise en place de la contribution climat énergie (CCE), sorte de «taxe carbone» qui consiste à lier en partie les taxes sur les énergies polluantes à leurs rejets de gaz carbonique. Le montant de cette nouvelle taxe pour les ménages a été fixé à 1,41 euro par mégawattheure et sera relevé à 2,93 euros en 2015 et 4,45 euros en 2016.

Au 1er mars, un foyer payait son gaz entre 56,60 et 60,20 euros du mégawattheure. La hausse provoquée par la taxe carbone avoisinera donc pour les ménages 7,5 % sur trois ans.

L'ensemble du dispositif CCE doit rapporter 340 millions d'euros à l'État cette année, avant une montée en puissance à 2,5 milliards en 2015 et 4 milliards en 2016.

Le prix du gaz restera certes stable pour les foyers le mois prochain, la nouvelle taxe étant contrebalancée par une baisse de 2,1 % des tarifs réglementés, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Mais les tarifs réglementés du gaz naturel sont révisés tous les mois.

Cette année, le gaz, le charbon et le fioul lourd seront les seules énergies fossiles à progresser. Les prix des carburants et du fioul domestique augmenteront en 2015 et 2016. Un mécanisme de compensation est prévu via le tarif de solidarité pour aider les foyers les plus modestes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant