Gaz-L'Iran pas prêt à prendre le relais de la Russie, dit Rohani

le
0

MOSCOU, 4 octobre (Reuters) - L'Iran n'est pas prêt à prendre le relais de la Russie sur le marché du gaz, même en cas de levée des sanctions internationales dont il fait l'objet en raison de son programme nucléaire, a déclaré le président Hassan Rohani. Sur fond d'amélioration des relations avec Téhéran et de détérioration avec Moscou, l'Union européenne, pour le moment très dépendante de la Russie, envisage de plus en plus sérieusement d'importer du gaz naturel iranien, a-t-on appris en septembre de source proche de la Commission. ID:nL6N0RP3WG "Nous sommes à la traîne en ce qui concerne la production et pensons d'abord à notre propre consommation", a déclaré Rohani dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Rossiya 1. "De temps en temps, nous avons des problèmes en hiver et puis, vous le savez, nous avons de nombreux acheteurs, de nombreux clients autour de nous (...) Tous nos voisins de l'Est, de l'Ouest et du Sud veulent acheter du gaz avant qu'il ne soit produit. "Aujoud'hui, les conditions ne permettent pas de penser que l'Iran pourrait prendre le relais si la Russie cessait du jour au lendemain de fournir du gaz. Notre production est encore loin de ce stade", a-t-il ajouté. (Polina Devitt, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant