Gaz de schiste, le retour

le
0

(lerevenu.com) - Les ONG qui ont été reçues, en début de semaine, par le Premier ministre, ont bien perçu le changement d'état d'esprit du gouvernement à l'égard de la prospection du gaz de schiste. L'objet de la réunion était la préparation de la conférence environnementale de septembre prochain. Jugée "satisfaisante" par les représentations des associations, la rencontre n'en pas moins suscité leur scepticisme. Jean-Marc Ayrault a, en effet, confirmé que le procédé de fracturation hydraulique de la roche restait interdite, mais il a refusé, en revanche, de se prononcer sur l'exploration elle-même de gaz de schiste. Certaines études techniques ont établi que la France, avec la Chine ou l'Argentine, recèlait d'importantes quantités de ce type de gaz dont l'exploration connaît un véritable boom aux Etats-Unis. Parmi les groupes producteurs de gaz et pétrole qui pourrait être associés à cette exploration en France, Total, bien sûr et Royal Dutch Shell.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant