Gaz de schiste : le Ministre de l'Ecologie ne lâche finalement rien

le
0
Gaz de schiste : le Ministre de l'Ecologie ne lâche finalement rien
Gaz de schiste : le Ministre de l'Ecologie ne lâche finalement rien

On se demande encore ce qui a pu pousser Philippe Martin a affirmer il y a quelques jours qu'il allait être obligé de signer les arrêtés de mutation de sept permis exclusifs de recherche d'hydrocarbures dans le bassin parisien délivrés à la Société américaine Toreador et rachetés par une autre société américaine société Hess Oil. Il avait mis en avant le fait que la France ne pouvait que signer sous peine de payer de très lourdes amendes car la société Hess oil avait annoncé qu'elle n'utiliserait pas la fracturation hydraulique pour ses explorations. Or nous savons bien que seule cette technique est opérationnelle et économiquement rentable. Et à terme la société Hess Oil finirait bien par l'utiliser. Alors les meilleurs juristes spécialisés dans l'environnement, dont Arnaud Gossement, sont montés au créneau et lui ont demandé de ne pas signer. Il les a finalement écoutés, et écouté aussi les Collectifs anti- gaz de schiste et les maires des communes concernées qui sont venus le voir en délégation.

Et il vient d'annoncer dans un communiqué que finalement il ne signera pas. Les 7 permis concernés sont les permis exclusifs de recherches dit Permis d'Aufferville, de Courtenay, de Nemours, de Leudon-en-Brie, de Château-Thierry, de Rigny-le-Ferron et de Joigny. Ces permis sont situés en Ile-de France (Seine-et-Marne) et, pour certains, sur une partie du territoire de la Marne, de l'Aisne ou de l'Yonne.

Quelles sont les raisons de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant