Gaz de schiste : la ministre de l'Écologie veut des garanties

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet refuse toute exploitation qui aurait une incidence écologique «désastreuse». Le PS va plus loin et demande l'annulation pure et simple de l'exploitation de gaz de schiste en France.

Le débat sur le gaz de schiste s'enflamme en France. Alors que 80 parlementaires de tous bords ont cosigné une motion parlementaire contre l'exploitation de cet hydrocarbure non-conventionnel, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, tente de rassurer. «Que les choses soient claires : il est hors de question d'avoir recours aux moyens de procédés d'extraction qui auraient une incidence écologique désastreuse», a-t-elle déclaré lors d'un débat à l'Assemblée nationale sur le sujet, mardi. «Ce serait un retour en arrière par rapport à tout ce que nous avons fait et voulu ensemble», a-t-elle poursuivi.

Face à elle, tous les orateurs ont exprimé leur opposition à la recherche des gaz de schiste. L'exploitation de cette source d'énergie se base sur une technique de forage, la fracturation hydraulique, qui implique l'injection sous forte pression de grandes quantités d'eau et de produits chimiques dans le sous-sol pour y fracturer les roches qui contiennent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant