Gaz de schiste : après les États-Unis, l'Europe et la Chine

le
0
INFOGRAPHIE - Moratoires ou espoirs, les pays du Vieux Continent sont divisés sur le gaz de schiste.

Si le débat sur le gaz de schiste persiste en France, c'est qu'au-delà des interrogations légitimes sur l'impact écologique de l'exploitation la «déferlante» américaine fait réfléchir. L'essor de la production de ces gaz non conventionnels, permis par une amélioration des techniques, a surpris les experts par son ampleur. Depuis 2005, la production de gaz de schiste a pratiquement décuplé pour atteindre 210 milliards de mètres cubes en 2012. De quoi satisfaire plus de quatre ans de consommation de la France.

En moins de dix ans, grâce au gaz de schiste, qui représente le tiers du gaz naturel extrait dans le pays, les États-Unis ont presque atteint l'autosuffisance gazière et débattent désormais de l'opportunité d'exporter. Le prix de gros du gaz naturel a été divisé par trois depuis 2008, pour s'établir au tiers du prix du marché européen. Enfin, la rév...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant