Gaz, code de la route, retraites, tabac... tout ce qui a changé au 1er novembre 

le , mis à jour le
0

Comme chaque année, le 1er novembre est traditionnellement l'occasion de mettre en oeuvre de nouvelles mesures ou de procéder à des ajustements de tarifs. Rappel des principaux changements: 

 

Les tarifs du gaz en hausse. Après quatre mois de baisse, les tarifs réglementés du gaz, qui concernent près de sept millions d'abonnés chez l'opérateur historique Engie (ex-GDF), vont augmenter de 1,6% en moyenne. Dans le détail, la hausse sera de 0,5% si vous utilisez le gaz uniquement pour la cuisson, de 1% pour un double usage cuisson + eau chaude et de 1,6% pour le chauffage. Alors que, depuis le début de l'année, les prix du gaz ont baissé en moyenne de 5,8% par rapport à la même période que l'an dernier, cette révalorisation est la conséquence d'un nouveau mode de calcul. Désormais, le tarif est révisé mensuellement et comprend les coûts d'approvisionnement supportés par Engie. 

 

Trêve hivernale dans les logements. C'est le début de la trêve hivernale pour les locataires qui ne peuvent pas payer leur loyer et qui sont menacés d'explulsion. Jusqu'au 31 mars 2017, les expulsions locatives sont gelées pendant cette période, tout comme les coupures d'énergie par les fournisseurs de gaz et d’électricité. En 2015, les expulsions locatives avec intervention des forces de l’ordre ont fortement progressé avec un bond de 24 % pour s’établir à 14 363, selon la Fondation Abbé Pierre. Si un bailleur cherche à passer outre, il s’expose à des peines de trois ans de prison et 30 000 euros d’amende pour violation de domicile.

 

Les retraites complémentaires à la diète. Pas de coup de pouce au 1er novembre pour les pensions de retraites complémentaires des salariés et cadres du privé. Début octobre, les régimes Agirc et Arrco avaient annoncé qu'elles resteraient gelées pour la troisième année consécutive en 2016. Explication ? Ce gel résulte de l’accord signé par les partenaires sociaux à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant