Gaudin, dans le sillage de Gaston Defferre

le
0
LEUR PREMIÈRE CAMPAGNE - Le maire UMP de Marseille estime aujourd'hui que son entrée au conseil municipal, en 1965 à 25 ans, est « le jour le plus important » de toute sa vie politique.

Il est fier, le jeune Gaudin, ceint de son écharpe tricolore, en cette année 1965. «J'avais 25 ans, j'avais des cheveux, j'étais mince, j'étais comestible!», commente-t-il, quarante-sept ans plus tard, en regardant sa photo. Le benjamin du conseil municipal, qui ­venait juste d'être élu, devait célébrer un mariage. Pour immortaliser l'événement, Gaston Defferre lui avait prêté son bureau, celui du maire. Le maire de Marseille, aujourd'hui, et depuis 1995, c'est Jean-Claude Gaudin. Le «chouchou» de Gaston Defferre a fini par prendre la place que l'ami de François Mitterrand avait occupée pendant trente-trois ans. Et la lampe qui trônait sur le bureau de Defferre trône toujours dans celui de Gaudin.

Élu maire pour la première fois en 1953, Gaston Defferre, l'ancien résistant socialiste, doit très vite trouver le moyen de soustraire son fauteuil aux appétits du Parti communiste dont l'influence ne cesse de grandir. Époque fastueuse pour le PCF, notamment dans le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant