Gauche et droite aux antipodes sur la TVA sociale

le
3
SÉGOLÈNE ROYAL APPELLE NICOLAS SARKOZY À RENONCER À LA TVA SOCIALE
SÉGOLÈNE ROYAL APPELLE NICOLAS SARKOZY À RENONCER À LA TVA SOCIALE

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a pressé mercredi Nicolas Sarkozy de renoncer à son projet de relèvement de la TVA pour alléger le coût du travail, peu avant l'ouverture d'un "sommet de crise" entre le président français et les partenaires sociaux.

Le gouvernement envisage notamment une hausse du taux général de la TVA, actuellement fixé à 19,6%, en contrepartie d'une réduction des charges salariales et patronales dans le cadre d'une réflexion sur la réforme du financement de la protection sociale.

Les syndicats sont opposés à cette mesure qu'ils associent à un nouveau plan de rigueur. Des annonces définitives sont attendues d'ici à la fin du mois de janvier.

"J'attends que la mauvaise décision sur la TVA ne soit pas prise parce que c'est un prélèvement sur le pouvoir d'achat et on n'a jamais dit encore qu'il s'agissait d'un renchérissement des facteurs de production car on taxerait certains produits qui participent à la production économique", a dit Ségolène Royal, ancienne candidate socialiste à le présidentielle, sur RTL.

"La TVA c'est non. On voit bien que l'on a un problème aujourd'hui, c'est la croissance. La TVA c'est un impôt sur la consommation", a de son côté fait valoir sur France Inter le député PS Alain Vidalies, conseiller emploi de François Hollande, le candidat du PS à l'élection présidentielle de 2012.

Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a de son côté estimé sur France Info que "l'esprit de courage" devait l'emporter.

"On a vu que dans un pays comme l'Allemagne, que cela (l'allègement du coût du travail) avait permis de créer de l'emploi et de tenir bon dans cette période de crise. Le vrai risque serait de ne rien faire, on tente des choses, on tente des initiatives, c'est de cela dont notre pays a besoin", a-t-il dit.

"Je ne peux pas croire que les Français soient séduits par un Hollande qui est to-ta-le-ment terré sous terre", a-t-il ajouté.

"J'attends de ce sommet qu'il prenne à bras-le-corps la question qui préoccupe ce matin les Français: la hausse du prix de l'essence. Je suis pour un blocage du prix de l'essence", a déclaré Ségolène Royal.

Les prix du carburant ont atteint un niveau historique en France vendredi, selon des données hebdomadaires compilées par la Direction générale de l'énergie et du climat.

Le ministre de l'Economie François Baroin a laissé entendre mardi qu'il n'entendait pas légiférer sur la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers (TIPP) pour calmer les prix.

Le sommet de crise, initialement baptisé "sommet social", débutera à 09h et devrait durer trois heures. Les organisations syndicales (CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC) et patronales (Medef, CGPME, UPA) doivent y participer.

Matthias Blamont, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 18 jan 2012 à 09:05

    JPi - Travailler plus pour payer plus d'impôt : c'est 30% de la solution. Réduire les dépenses de l’état : c'est 70% de la solution. Le mur de la dette c'est comme le mur du son : ça pète en passant. Il n'y a pas de solution soft. Quand, nos ‘polis tiques’, commenceront-ils à dépenser moins ? Pour le 1er avril le premier vrai plan de rigueur pour l’état ? Allons, COURAGE !

  • M4189758 le mercredi 18 jan 2012 à 09:04

    JPi - A force de dépenser toujours plus qu’on gagne, sans assainir les finances, ces ‘polis tiques’ nous conduisent droit au triple CCC en 2012. C de Comprendre que la solution de la dette c’est diminuer les dépenses de l’état et pas augmenter les impôts. C de Courage pour obtenir enfin le premier plan de rigueur de l’état français. Il faut 180.000.000.000 euros d’emprunts en moins, rien que pour trouver l’équilibre. C de Centre, là où est peut être la solution du vote en 2012.

  • M4189758 le mercredi 18 jan 2012 à 09:04

    JPi - Tenir jusqu’à l’élection et après moi le déluge, c'est le programme de l'UMP. De la gauche - Devenir président et proposer les mêmes suicides économiques qu'en 81 . Je vote pour qui proposera la fin des abus: 1- Fin des 35 h , 2 - Plafonnement des retraites payées par l’état , 3 - Réduction (-20%) des salaires de la fonction publique européenne , 4 - Fin des niches fiscales, 5 - Taxation des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants… « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »