Gauche et affaires, les liaisons dangereuses

le
1
Gerhard Schröder et Tony Blair, deux exemples de collusion entre d'anciens chefs de gouvernement et les décideurs économiques qui posent des problèmes éthiques et des conflits d'intérêts.
Gerhard Schröder et Tony Blair, deux exemples de collusion entre d'anciens chefs de gouvernement et les décideurs économiques qui posent des problèmes éthiques et des conflits d'intérêts.

Arnaud Montebourg a finalement choisi de rejoindre la légion des anciens hommes politiques de gauche passés avec armes et bagages dans le monde des affaires. Si cette nouvelle carrière leur a permis de s'enrichir, cette collusion entre les anciens chefs de gouvernement et ministres et les décideurs économiques n'est pas sans poser des problèmes éthiques et des conflits d'intérêts. En particulier quand il s'agit de personnalités de gauche.

Tony Blair est l'exemple vivant de ces rapports toxiques entre les gouvernants de gauche, présents et passés, et les milieux financiers. L'ancien Premier ministre travailliste, qui a quitté le pouvoir en 2007, "pèse" aujourd'hui plus de 100 millions d'euros. Comment y est-il parvenu ? Le fondateur du cabinet-conseil Tony Blair Associates a monnayé son entregent considérable et son carnet d'adresses imposant. Il a utilisé sa fonction d'émissaire non rémunéré du Quartet pour le Proche-Orient (1) pour faire prospérer son propre business.

Il est, entre autres, conseiller international de JPMorgan Chase, de Zurich Financial Services et de Mubadala. Le plus grand conglomérat bancaire américain, l'une des plus grosses compagnies d'assurances suisses et l'un des principaux fonds d'investissement du riche émirat pétrolier d'Abu Dhabi : on ne peut rêver plus belle carte de visite ! Et ce cabinet de conseil pour happy few, peu regardant sur la moralité, a pour clients le Kazakhstan, le Qatar, le Koweït, le Rwanda,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 31 déc 2014 à 16:50

    De gauche mais la main droite tient la cuillère à confiture.Tony Blair,Arnaud Montebourg SOCIALISTE DANS L'AME: Ce qui est à moi est à moi;ce qui est à toi est à nous.