Gattaz veut un «moratoire» sur les lois qui «stressent» les entreprises

le
0

La réforme des stages et la loi sur la pénibilité sont notamment dans le viseur du président du Medef. Il demande à ce que le pacte de responsabilité soit mis en place dès mars, sans s'engager sur des contreparties. Témoignage : entrepreneur en France, un parcours du combattant

Le président du Medef Pierre Gattaz a réclamé mardi lors de la conférence de presse mensuelle de l'organisation patronale un «moratoire» sur plusieurs projets de loi, qui constituent selon lui «du stress sur le dos des patrons». Il a notamment cité la réforme des stages et la loi sur la pénibilité.

La proposition de loi sur les stages doit être discutée ce mercredi à l'Assemblée nationale. Elle vise à mieux encadrer les stages et à améliorer le statut des stagiaires. Elle suggère notamment de poser le principe d'une limitation du nombre de stagiaires en fonction des effectifs, avec une amende en cas d'infraction. Elle veut également renforcer les contrôles de l'inspection du tr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant