Gattaz veut que Bruxelles «taille dans sa bureaucratie»

le
0

Le président du Medef Pierre Gattaz et son homologue allemand Ulrich Grillo veulent un « pacte industriel » européen et une baisse du coût du travail.

Les patrons ont aussi leur axe franco-allemand. À l'approche du Conseil des ministres franco-allemand le 19 février et du sommet européen du 20 mars consacré à la compétitivité, Pierre Gattaz, président du Medef, et Ulrich Grillo, leader de la fédération allemande de l'industrie (BDI) ont fixé ce mercredi leurs exigences en matière de politique européenne.

Ils ont réclamé un «choc de simplification» à l'échelle du Vieux continent. Il faut que «l'Europe taille dans sa bureaucratie», a déclaré le patron des patrons français lors d'une conférence de presse commune, organisée au siège du Medef. «Là où il y avait 28 réglementations, il en faut une seule», a-t-il donné pour exemple.

Les deux chefs de file des patronats nationaux se sont rejoints ainsi sur la définition d'une nouvelle gouvernance de l'Unio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant