Gattaz a-t-il raison de plaider pour la compression des salaires ?

le
22
Pierre Gattaz considère que les baisses de charges annoncées ne suffisent pas pour redresser les marges des entreprises.
Pierre Gattaz considère que les baisses de charges annoncées ne suffisent pas pour redresser les marges des entreprises.

Les hausses de salaire ne devraient "pas trop s'éloigner de 1 %". Pierre Gattaz ne craint pas de braquer l'opinion, lui qui a été accusé par Le Canard enchaîné d'avoir profité d'une généreuse augmentation de sa rémunération. Dans une interview au Journal du dimanche, le président du Medef et patron de Radiall justifie le bond de près de 30 % de son bonus par les bons résultats de son entreprise. Quant à son salaire, il rappelle qu'il n'a augmenté que de 3 %, contre "3,3 %" pour ses salariés, grâce, là encore, à la bonne santé de sa société. Mais comme "l'entreprise France ne va pas bien", elle devrait, globalement, contenir la hausse des salaires au niveau observé de la hausse des prix.

"Pour avoir une croissance équilibrée sans déformation du partage de la valeur ajoutée, les salaires doivent progresser comme l'inflation, plus la hausse de la productivité", rappelle Eric Heyer, économiste à l'OFCE. "Dire qu'on veut les faire progresser comme l'inflation, cela revient à déformer la valeur ajoutée en faveur de l'entreprise." Une logique qui se justifie par la volonté de redresser leur taux de marge, au plus bas avec 28,4 % en 2012, selon l'Insee.

Exception hexagonale

Dans une note du Conseil d'analyse économique d'avril 2013, Philippe Askenazy, Antoine Bozio et Cecilia Garcia-Penalosa avaient d'ailleurs souligné le dynamisme particulier des salaires en France depuis le début de la crise financière. Entre 2008 et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1822368 le mercredi 14 mai 2014 à 12:42

    Entièrement d'accord avec Gattaz... En même temps il faudrait aussi limiter à 1% la hausse des loyers, de l'immobilier, des impots, de la baguette, de l'essence, de l'électricité, du gaz, des charges, des assurances, etc, etc...!!!

  • idem12 le mercredi 14 mai 2014 à 06:19

    J'imagine que tout ceux qui sont pour sur ce forum ne se se sentent pas concerné par cette baisse....

  • M5062559 le mardi 13 mai 2014 à 15:40

    ce brave Gattaz. c'est le premier depuis longtemps a essayer de parler vrai. rien que pour cela : bravo!

  • mulette le mardi 13 mai 2014 à 15:36

    Le problème n'est pas de savoir s'il a raison ou pas , il y a une mauvaise gouvernance au niveau de l'Europe , le smic en Slovaquie , Espagne ou Grèce est largement plus bas qu'en France ... Comment créer de l'emploi avec la concurrence de nos voisins ? Soit il s'ajuste c 'est a dire on fait un smic européen pareil partout soit c 'est nous qui baissons...En attendant les entreprises étrangères viennent en Espagne ou en Grèce mais pas en France , c 'est simple ....

  • PHMAUVE le mardi 13 mai 2014 à 15:10

    Il faut avoir le courage de dire non... http://www.youtube.com/watch?v=Ea1XsrybxBU

  • PHMAUVE le mardi 13 mai 2014 à 15:10

    http://www.youtube.com/watch?v=Ea1XsrybxBU

  • fgino le mardi 13 mai 2014 à 15:04

    ah si les armes étaient en vente libre ils diraient moins de co nn eries nos politiques !!

  • fgino le mardi 13 mai 2014 à 15:01

    ben oui !! qu'il compresse à partir de supérieur à 5000 euros net par mois, au dessus de 15000 on prend tout !!

  • M9035148 le mardi 13 mai 2014 à 14:52

    oui, mais il doit commencer dans sa cour : les grands patrons disent ils - 40% , en montrant l'exemple , on devient crédible...

  • G.PAUPER le mardi 13 mai 2014 à 14:51

    c'est à ça qu'on les reconnaît...ils osent tout