Gatignon, le maire gréviste de la faim, attire et irrite

le
8
POURSUITE DE LA GRÈVE DE LA FAIM DU MAIRE DE SEVRAN
POURSUITE DE LA GRÈVE DE LA FAIM DU MAIRE DE SEVRAN

PARIS (Reuters) - Stéphane Gatignon, le maire écologiste de Sevran (Seine-Saint-Denis), poursuivait lundi sa grève de la faim entamée vendredi devant l'Assemblée nationale, où de nombreux élus lui ont rendu visite, d'autres ne cachant pas leur irritation.

Ce maire Europe Ecologie-Les Verts (EELV) veut par son action obtenir de nouveaux crédits pour sa ville endettée. Il réclame une aide supplémentaire de cinq millions d'euros.

Installé sous une tente posée sur la place Aristide Briand, aux abords de l'Assemblée nationale, l'élu écologiste a reçu de nombreux soutiens.

Lundi après-midi la ministre du Logement, Cécile Duflot, elle aussi membre du mouvement écologiste EELV, est venue lui rendre visite, avant la venue de Vanik Berberian, le président de l'Association des Maires Ruraux de France (AMRF).

Les visites se sont multipliées tout le week-end avec celles de ministres comme Manuel Valls (Intérieur), de Bruno Le Roux, président du groupe PS de l'Assemblée, du président socialiste de l'Assemblée Claude Bartolone, ou bien encore de Vincent Placé, président du groupe écologiste su Sénat.

Le groupe écologiste de l'Assemblée a annoncé lundi qu'il défendrait mardi matin en séance, dans le cadre du budget 2013 pour les collectivités territoriales, un amendement visant à augmenter les crédits de la Dotation de solidarité urbaine (DSU).

Mais Stéphane Gatignon, ancien communiste passé chez les écologistes et candidat malheureux aux dernières législatives contre l'apparenté PC François Asensi, ne fait pas l'unanimité.

Le ministre de la Ville, François Lamy, a estimé dimanche que la méthode utilisée n'était "pas la bonne" et s'est dit étonné qu'il n'ait "jamais demandé de rendez-vous".

François Lamy a profité de l'occasion pour rappeler que la DSU verrait ses crédits majorés de 120 millions d'euros en 2013 et que la dotation de développement urbain (DDU) serait reconduite à hauteur de 50 millions d'euros.

Le député socialiste François Pupponi, chargé d'un rapport sur la péréquation entre communes pauvres et riches, a jugé lundi que le "geste (de Stéphane Gatignon) ne saurait résoudre la situation" et l'a invité à rejoindre le groupe de travail qu'il dirige sur ce sujet avec des élus locaux et des parlementaires.

"Avec le doublement du rythme de croissance de la DSU et le maintien de la dotation de développement urbain (DDU), couplés à la montée en puissance de la péréquation horizontale, tant au niveau régional que national, jamais autant n'a été fait en faveur de nos communes pauvres", ajoute dans un communiqué le député-maire de Sarcelle, dans le Val-d'Oise.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le lundi 12 nov 2012 à 19:28

    on donc finalement il n'aura pas mangé pendant 4 ou 5 jours pour avoir 5 millions ? cafait 1 million par jour grosso modo. Pour payer les salaires municipaux ki dit . Bon ben tous les chefs d'entreprises n'ont cas faire une greve de la fin pour obtenir des sous pour payer les salaires aussi .

  • M2280901 le lundi 12 nov 2012 à 18:55

    eh oui les socialos ont besoin du vote des immigrés dons ils vont à nouveau nous saigner pour les nourrir !

  • razibus1 le lundi 12 nov 2012 à 18:51

    Allo ? docteur ? c'est vraiment une idée " qu'elle est bonne " ....On peut aussi comme dans le conte envoyer un " joueur de fûte " de la sorte, " les rats quitteraient le navire " si l'on vous comprend bien ! Elle se passe aussi de commentaire du point de vue humain n'oubliez pas que la gauche a besoin du vote des Etrangers pour repasser en 2017 !!!!!

  • M2280901 le lundi 12 nov 2012 à 18:48

    dommage collatéral de l'immigration à outrance , qu'il poursuive sa lutte mais sans boire

  • M5661885 le lundi 12 nov 2012 à 18:48

    Sans préjuger de la situation de cette commune ni du bien fondé de l'action de ce maire, il faudrait quand même que certains maires et/ou conseiller généraux apprennent à faire des économies de gestion en abandonnant des projets coûteux ou tape-à-l'oeil (voir par exemple l'énorme somme dépensée pour une statue en bronze de CHABAN-DELMAS à BORDEAUX ... ! ) Comme s'il n'y avait rien de plus urgent à faire que dépenser pour des statues alors que la misère se développe partout en France ...

  • TONAR22 le lundi 12 nov 2012 à 18:48

    font les C ... et après tu payes :FASTOCHE ! il est écolo :suppression des transports publics :marcheront à pied = meilleure santé !! RAS le BOL de ces guignols !!!

  • docteur7 le lundi 12 nov 2012 à 18:37

    tout compte fait, je laisserai aller en l'état, pour montrer que la politique de la main tendue finit par coûter cher à tout un pays.

  • docteur7 le lundi 12 nov 2012 à 18:34

    Voilà un cas ou jeanmarine pourrait se manifester : cette commune est pauvre car elle heberge plus de 70 nationalités sans revenus ou presque, tout le monde doit recevoir le RSA, dont personne ne paye d'impôts locaux. Les g.ulois ont dû progressivement fuir cette commune, les entreprises aussi. Si on laisse en l'état, les habitants quitteront la ville ; sinon, ...