Gatignon : «Il faut une présence policière qui quadrille le territoire»

le
0
INTERVIEW - Le maire écologiste de Sevran (Seine-Saint-Denis) avait l'an dernier réclamé l'envoi de Casques bleus dans sa ville. Il comprend le désarroi des habitants et des élus de Marseille.

En réclamant l'intervention de l'armée sur Marseille pour mettre fin aux règlements de comptes sanglants sur sa ville, Samia Ghali, la sénatrice PS de la Cité phocéenne fait écho à la demande, en juin 2011, de Stéphane Gatignon, le maire (EELV) de Sevran (Seine-Saint-Denis) d'envoi de Casques bleus dans sa ville pour enrayer le cycle infernal des violences. «La seule solution est une présence 24 heures sur 24, avait-il déclaré l'an dernier. Tant qu'il n'y aura pas d'évolution de la loi, on ne pourra gérer cette situation. Il faut des forces d'interposition, des Casques bleus, comme ceux qu'on envoie à l'étranger pour empêcher les belligérants de s'entre-tuer.»

Aujourd'hui, le maire écologiste de Sevran comprend le désarroi des élus et des habitants devant le déchaînement de violences. «Nous sommes face à une situation insoluble. Il y a un véritable ras-le-bol dont il faut pouvoir sortir mais qui nous échappe, explique-t-il. Nous sommes dans une situation où

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant