Gaspillage alimentaire : vers une «interdiction de jeter» pour les grandes surfaces

le
3
Gaspillage alimentaire : vers une «interdiction de jeter» pour les grandes surfaces
Gaspillage alimentaire : vers une «interdiction de jeter» pour les grandes surfaces

C'est un rapport qui veut mettre en avant la «responsabilité» de chacun. Et en premier lieu les supermarchés. Présenté mardi par le député PS de la Mayenne Guillaume Garot, le rapport sur la lutte contre le gaspillage alimentaire préconise notamment une «interdiction de jeter» pour la grande distribution. 

«Je pars du principe que l'alimentation n'est pas une marchandise comme les autres. Il faut tout faire pour ne plus jeter. C'est un scandale éthique mais aussi une question de pouvoir d'achat. Le gaspillage concerne tous les acteurs de la chaîne alimentaire et chacun peut agir», estime l'ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire. 

Interdiction de jeter et de javelliser 

«Nous considérons que la grande distribution doit mettre en oeuvre différents leviers pour ne plus avoir à jeter», indique Guillaume Garot. Parmi les mesures les plus fortes de son rapport : l'interdiction de jeter et de javelliser les denrées afin de les rendre impropre à la consommation. 

Les grandes surfaces dont beaucoup mènent déjà des actions concrètes, comme des dons de nourriture, devront aller plus loin en passant des «conventions» avec des associations pour donner plutôt que jeter. Une mesure déjà adoptée au Sénat vendredi (voir encadré). Et si les denrées ne peuvent plus être consommées par les humains, le rapport préconise de créer de nouveaux circuits, vers l'alimentation animale ou la valorisation énergétique à travers la méthanisation.

Le Sénat autorise les supermarchés à donner aux associations

Vendredi 10 avril, un pas important a été franchi au Sénat contre le gaspillage alimentaire : les parlementaires ont voté à l'unanimité un amendement de la loi Macron autorisant les supermarchés à distribuer les invendus alimentaires à des associations. L'Assemblée nationale devra à son tour voter cet amendement pour qu'il soit définitivement validé.

Meilleure gestion des stocks et de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 14 avr 2015 à 18:31

    Tout ce cinéma va se traduire par des rayons à moitié vides dans les grandes surfaces. Comme dans l'ex URSS il faudra choisir le jour de l'arrivée de l'huile, du sucre...etc.....

  • clausfer le mardi 14 avr 2015 à 18:23

    Ça y est! on en est à la méthode: "Dites moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer", bien connue du Mai daif

  • LeRaleur le mardi 14 avr 2015 à 17:16

    Ils pourront brûler.