Gaspillage alimentaire : des solutions pour la grande distribution

le
0
L'Ademe propose une série d'actions simples aux grandes surfaces pour réduire le gaspillage et les pertes alimentaires, et ... faire des économies.
L'Ademe propose une série d'actions simples aux grandes surfaces pour réduire le gaspillage et les pertes alimentaires, et ... faire des économies.

Dans le monde, une personne sur neuf souffre de la faim. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), 795 millions de personnes ont souffert de sous-alimentation chronique sur la période 2014-2016. Au même moment, dans les pays développés, l'ensemble des pertes et des gaspillages alimentaires est considérable. Dans une étude de mai 2016, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) révèle que tous les ans 10 millions de tonnes de produits sont perdues ou gaspillées, d'une valeur théorique de 16 milliards d'euros, tout au long de la chaîne alimentaire, qui va de la production à la consommation. Et c'est lors de cette ultime étape que les pertes et gaspillages sont les plus élevés.

L'établissement public s'est donc concentré sur la grande distribution. L'Agence propose aux grandes enseignes des actions relativement simples et peu coûteuses qui leur permettraient de réduire de 300 000 tonnes par an la perte et le gaspillage sur les 1,4 million au total, et d'économiser ainsi 700 millions d'euros. Dix entreprises de distribution, parmi lesquelles Leclerc et Carrefour, ont accepté de participer à l'étude et ont mis en place plusieurs initiatives sur une durée de 3 mois. Bilan : une réduction du taux de gaspillage de 22 % sur l'ensemble des magasins. En étendant ces résultats à l'ensemble de la grande distribution, le gaspillage pourrait être réduit de 300 000 tonnes par an.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant