GASCOGNE : RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2007

le
0
St-Paul-lès-Dax, le 26 juillet 2007

Résultats 1er semestre 2007

  • Chiffre d'affaires : 324,9 M€ (+ 5,1%)
  • ROC : 5,4 M€ après coût arrêt papeterie de 3,5 M€
  • Résultat Net Consolidé : 1,8 M€

    François Vittoz, Président-Directeur général, a déclaré :

    " L'amélioration de la performance opérationnelle de Gascogne de l'ordre de 3,1 M€ ce premier semestre, est provisoirement masquée par des éléments non récurrents. Les retournements annoncés dans les activités trouvent une première confirmation dans les performances du Bois et du Papier. Les efforts se poursuivent dans les Sacs, les Complexes et la Distribution. La dynamique d'amélioration constatée dans chaque activité, place le second semestre sous de meilleurs auspices ".

    La hausse de 5,1% du chiffre d'affaires au 1er semestre 2007 reflète l'accélération de croissance de Gascogne, trimestre après trimestre depuis mi-2006.
    Le chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2007 est ainsi en hausse de 6,5% après celle de 3,9% du premier trimestre.

    Cette évolution est d'autant plus notable qu'elle s'est réalisée dans un contexte économique et sectoriel contrasté avec une légère amélioration de la conjoncture en France et en Europe mais une poursuite de la hausse des coûts des matières premières et l'érosion du dollar face à l'euro.

    Engagé depuis 3 ans dans l'amélioration de sa compétitivité, le groupe a cependant pu résister à ce contexte défavorable, notamment par :
    - Une forte croissance de l'activité Bois, confirmant la pertinence de l'acquisition d'Imberty ;
    - Une nouvelle réduction des coûts de 3,5 M€ portant à 42,4 M€ (référence 2002)
    le montant global du programme d'économie lancé dès 2003 ;
    - La poursuite des hausses de prix sur la quasi-totalité des activités ;
    - La priorité donnée à l'innovation dans des produits à forte valeur ajoutée ;
    - Le développement à l'international qui a privilégié les pays d'Europe de l'Est (+54%)
    en restant volontairement plus sélectif dans les zones dollar ;
    - La simplification des structures (Gascogne Imberty et Gascogne Sack).

    Toutefois, quelques éléments non récurrents dans les activités masquent les réels progrès réalisés, en particulier l'arrêt de 15 jours de la papeterie impactant le chiffre d'affaires de 2,9 M€ et le ROC de - 3,5 M€.

    Le Résultat Opérationnel Courant s'établit à 5,4 M€ (8,9 M€ en neutralisant l'arrêt de la papeterie) contre 9,4 M€ pour le premier semestre 2006 qui comprenait 3,6 M€ de reprise de provisions.
    L'amélioration de la performance opérationnelle est de l'ordre de 3,1 M€ pour un résultat net de 1,8 M€.

    I .Résultats du premier semestre 2007

    Le Conseil d'Administration de Gascogne, réuni le 25 juillet 2007 sous la Présidence de François Vittoz, a examiné les comptes semestriels arrêtés au 30 juin 2007.

    Chiffres Groupe consolidés

    En M€ - normes IFRS 1er semestre 2006 1er semestre 2007
    Chiffre d'affaires
    dont CA France
    dont CA à l'étranger
    308,9
    180,4
    128,5
    324,9
    191,4
    133,5
    Résultat opérationnel courant + 9,4 + 5,4
    Résultat opérationnel + 9,4 + 6,0
    Résultat net consolidé Part du groupe + 4,0 + 1,8

  • Le chiffre d'affaires s'élève à 324,9 M€ sur le 1er semestre 2007, en hausse de 5,1% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent. Hors arrêt de la papeterie, cette hausse est de 6,1% et de 4,9% à périmètre et taux de change constants.

  • Le résultat opérationnel courant s'établit à 5,4 M€ contre 9,4 M€ pour le premier semestre 2006 et ce en raison d'éléments non récurrents :

    - L'arrêt technique de la papeterie au mois de février : 3,5 M€,
    - Des produits non récurrents de 3,6 M€ en 2006 : reprise de provisions pour prévoyance et départs en retraite (renégociation contrats et baisse des effectifs).

    Corrigé de ces deux éléments, le Résultat opérationnel courant consolidé " reconstitué " s'élève à 8,9 M€ contre 5,8 M€ au premier semestre 2006, soit une hausse de 3,1 M€.

  • Le résultat financier passe de - 3,1 M€ fin juin 2006 à - 3,7 M€ fin juin 2007, en raison de la poursuite de l'augmentation des taux financiers court terme sur la période.

  • Le résultat net consolidé ressort à 1,8 M€ contre 4,0 M€ au 1er semestre de l'exercice précédent. La charge d'impôt est de 0,3 M€ pour le semestre.

  • Le besoin en fonds de roulement d'exploitation s'élève à 135 M€ (vs 137 M€ au 30 juin 2006).

  • Le montant des investissements industriels nets passe de 6 M€ à 10,3 M€, soit 3% du chiffre d'affaires.

  • L'endettement net ressort à 122,8 M€, contre 111,4 M€ au 30 juin 2006.

  • Les capitaux propres s'élèvent à 176,0 M€ en augmentation de 0,2 M€ par rapport au 31 décembre 2006, en raison :

    - du résultat net de la période de + 1,8 M€,
    - de l'augmentation de capital de 1,7 M€ consécutive à la levée de stock-options,
    - de la variation positive de la juste valeur des instruments financiers pour 0,7 M€,
    - du prélèvement de 3,9 M€ sur les réserves libres pour la distribution des dividendes.

    II. Les activités

    Chiffres consolidés par activité au 30 juin 2007

    En M€ - Normes IFRS Bois Papier Sacs Complexes Distribution
    Chiffre d'affaires 58,4 40,0 60,2 92,9 73,4
    Résultat opérationnel courant 4,5 (2,8) 2,0 (0,4) 1,8
  • Bois : tournant de l'activité avec + 30,6% de chiffre d'affaires et un ROC multiplié par 2,5

    Le chiffre d'affaires consolidé de la branche ressort à 58,4 M€ en progression de 30,6% par rapport au premier semestre 2006, bien supérieur aux évolutions du marché. Il intègre la contribution positive du groupe Imberty à hauteur de 16,3%, et pour 14,3% la croissance de l'activité historique de la branche.

    La hausse du chiffre d'affaires conjuguée à une amélioration du mix-produits, et à la baisse des charges d'exploitation, explique la forte progression du résultat opérationnel courant de la branche à 4,5 M€, contre 1,8 M€ au cours du premier semestre 2006, avec une contribution positive du groupe Imberty sur 6 mois d'activité, contre 2 mois en 2006.

    Les principaux éléments qui ont caractérisé ce semestre ont été :
    - un très fort développement des ventes hors Groupe de Forestière de Gascogne, en ligne avec la stratégie de développement mise en place,
    - une forte progression de l'activité historique de la branche grâce à des prises de parts de marchés dans le secteur des produits décoratifs, des ventes GSB en forte progression, le lancement de nouveaux produits, un marché Export en expansion, ainsi qu'une demande soutenue pour les bois d'industrie,
    - une accélération de la remise à niveau sur le plan commercial et informatique et le démarrage d'un progiciel permettant l'optimisation des choix commercial/production,
    - une simplification du fonctionnement et du suivi administratif.

  • Papier : un contexte positif
    Ce premier semestre a été marqué par l'arrêt réglementaire (tous les 18 mois) de la papeterie de Mimizan qui s'est déroulé dans de bonnes conditions, mais a impacté le chiffre d'affaires consolidé de 2,9 M€ et le résultat opérationnel courant de 3,5 M€.

    L'activité du premier semestre 2007 a été marquée par :
    - une demande soutenue du marché,
    - une amélioration de la performance de la production,
    - des hausses de prix de ventes appliquées à l'ensemble des marchés,
    - le lancement du PanKraft, un nouveau papier destiné à la pâtisserie.
    Les réflexions se poursuivent sur l'introduction d'autres produits à plus forte valeur ajoutée.

    Ainsi, le chiffre d'affaires consolidé du premier semestre ressort à 40 M€, contre 41,9 M€ au 30 juin 2006 compte-tenu de l'impact de l'arrêt de l'usine. Corrigé de l'impact de l'arrêt, il se monterait à 42,9 M€, en progression de 2.4 %.

    Le résultat opérationnel courant du semestre ressort en perte à hauteur de 2,8 M€, contre un résultat opérationnel courant positif de 2,1 M€ en 2006. Corrigés d'une part du coût de l'arrêt usine de 3,5 M€, d'autre part de la reprise de provisions pour prévoyance et départs en retraite de 2,2 M€, les chiffres deviennent respectivement 0,7 M€ et -0,1 M€.

    Sur le plan énergie, Gascogne Paper fait partie du consortium d'électricité Exeltium et prépare sa participation à l'appel d'offres CRE 2. Ces deux projets permettraient des économies énergétiques annuelles de plusieurs millions d'euros.
    Un nouveau train de hausses de prix de ventes est en cours avec pour certaines de ces hausses, des applications dès le mois de juillet

  • Sacs : saine dynamique de croissance de l'activité

    Résultat conjugué d'une hausse des volumes et de l'évolution d'un mix produits plus favorable, le chiffre d'affaires du premier semestre affiche une progression de 4,6% à 60,2 M€ contre 57,5 M€ au 30 juin 2006 avec un fort développement tant en Europe de l'Est que hors d'Europe (+ 60%).

    Toutefois, le décalage entre les hausses de coûts des matières premières et leurs répercussions dans les prix de vente, explique la baisse du résultat opérationnel courant.

    Il ressort à 2 M€ fin juin 2007 contre 4 M€ en 2006 avec toutefois comme élément non récurrent, l'impact positif au 30 juin 2006 d'une reprise nette de provisions d'exploitation à hauteur de à 0,8 M€ (accord de prévoyance et de santé conclu en avril 2006).

    L'activité reste sur une dynamique de progrès grâce à un renforcement de l'outil de production.
    La nouvelle bottomeuse installée en Grèce et la nouvelle ligne plastique installée à Mimizan fin mai fonctionnent déjà à plein régime et une nouvelle imprimeuse permettant d'améliorer le mix produits de la filiale allemande rentrera en production en septembre.
    Enfin, la performance de l'usine des Landes s'est améliorée de manière sensible au fil des mois.

    L'organisation de la structure financière des activités a été réalisée avec la fusion par absorption des deux sociétés françaises Gascogne Emballage et Chupin, dans la nouvelle société "Gascogne Sack".

  • Complexes : bon niveau d'activité

    Dans une activité en profonde mutation, la hausse de 4,1% du chiffre d'affaires à 92,9M€ contre 89,2 M€ au 30 juin 2006 est particulièrement satisfaisante compte-tenu :
    - de la fermeture de deux sites non rentables : Impact négatif de 2,8% sur le chiffre d'affaires
    - de la hausse de 7,2 % du chiffre d'affaires du nouveau périmètre qui bénéficie de 3 éléments favorables :
    - une demande soutenue,
    - la poursuite de hausses de prix ciblées,
    - le travail sur le mix-produit.

    L'activité s'est déroulée dans un contexte encore difficile :
    - augmentation des coûts matières premières pour 1,0 M€,
    - effet dollar défavorable pour 0,5 M€,
    - charges de restructuration non récurrentes pour 0,6 M€.

    Par ailleurs, une partie des problèmes opérationnels sur trois sites a été résolue au cours du semestre, deux sites ayant déjà réalisé des performances en très nette amélioration, le troisième percevant les premiers résultats des mesures prises. Un autre site a vu son résultat doubler.

    Toutefois les économies de coûts réalisées ont permis de terminer le semestre avec un résultat opérationnel courant légèrement déficitaire de - 0,4 M€ contre un résultat à l'équilibre au 30 juin 2006.

  • Distribution : activité en profonde mutation

    A l'issue d'une année 2006 fortement marquée par un travail sur les marges et la segmentation clients, l'activité Distribution a poursuivi et accéléré au cours de ce premier semestre, la mise en œuvre des mesures de réorganisation interne (Plan Synergie), visant notamment à :

    - la réorganisation du réseau " ventes itinérantes " en 5 grandes régions contre 13 auparavant,
    - la mutualisation des compétences commerciales industrie, commerce et GMS,
    - le lancement de la vente à distance en juillet,
    - la réorganisation des équipes,
    - le lancement du projet e-commerce pour démarrage en 2008.

    Dans ce contexte, le chiffre d'affaires s'élève à 73,4 M€, contre 75,2 M€ au 30 juin 2006, soit une baisse de 2,3%. Cette baisse est due au recul du secteur commerce-GMS en raison de l'abandon de ventes non rentables alors que le chiffre d'affaires du secteur industrie (61M€) reste stable.
    Le résultat opérationnel courant de 1,8 M€ s'inscrit en légère baisse par rapport à celui du 1er semestre 2006 de 2 M€, l'écart négatif se concentrant sur le secteur commerce-GMS.

    III. Perspectives

    Le déroulement du premier semestre 2007 est paradoxalement prometteur pour l'année 2007.

    Les performances affichées ne reflètent pas encore le travail de fond réalisé : l'effet de certains éléments conjoncturels freine l'émergence de la solidité des fondamentaux du Groupe et d'une exploitation assainie de ses problèmes structurels.

    Chaque activité est désormais en phase de retournement, la branche Bois étant sur ce premier semestre la meilleure preuve de l'efficacité des actions stratégiques menées.

    Les améliorations opérationnelles en cours, dans chaque activité, placent le second semestre sous de meilleurs auspices, les éléments défavorables qui ont impacté la rentabilité du début d'année étant non récurrents.

    Responsable de l'information financière Relations Presse
    Jérôme MONTOYA Véronique DUHOUX
    Groupe Gascogne COMfidance
    Tél. : 05 58 56 54 01 - Fax : 05 58 74 55 48 Tél. : 01 56 21 20 19 - Fax : 01 56 21 20 18
    jmontoya@groupe-gascogne.com v.duhoux@comfidance.com

    ISIN : FR0000124414 / Reuters : GASP.PA / Bloomberg : BI FP / FTSE : 460
    www.groupe-gascogne.com

    Valeur associée
      Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant