Gareth Bale débloque le Real

le
0

Loin d'être souverain dans le jeu en première période, le Real Madrid a pu compter sur un excellent Gareth Bale pour faire la décision. Le score final (3-0) est sévère pour Leganés. Mais le Real poursuit sa bonne série et met la pression sur les épaules du Barça.

Real Madrid CF 3-0 CD Leganés

Buts : Bale (38e et 45e+1), Morata (76e)

Deux tirs cadrés, deux buts. Il aura fallu une efficacité maximale au Real Madrid dans le premier acte, pour forcer la décision de la partie. Quand Cristiano Ronaldo n'est pas dans son meilleur jour, quand Karim Benzema est absent (touché aux ischios-jambiers), il reste encore Gareth Bale pour dessiner une huitième victoire des Merengues en Liga. En cinq minutes juste avant la pause, le Gallois a permis au leader de faire le break lors d'une partie à priori ultra déséquilibrée, mais qui ne l'était que sur le papier.

Leganes valeureux


Alors OK, ce derby, c'est le choc des extrêmes. Le leader contre le dix-septième. Le Real, invaincu, contre un promu de la banlieue madrilène, qui reste sur quatre défaites sur les cinq derniers matchs de championnat. Un mastodonte à plus de 600 millions d'euros de budget, contre un club qui possédait déjà l'une des finances les plus modestes de la Liga Adelante la saison dernière. Et pourtant, les hommes de Zinédine Zidane se font sacrément bouger par la pugnacité des visiteurs.

Il y a d'abord ce raté assez invraisemblable de Cristiano Ronaldo, qui tire au-dessus seul face à Jon Ander Serantes (22e), et puis pas grand chose d'autre pour le Real. Jusqu'à cet appel de Gareth Bale dans le dos de la défense. Servi par un enveloppé bien senti d'Isco, l'ancien joueur de Tottenham efface le gardien avec une pointe de réussite et parvient à rabattre le cuir au fond des filets en angle fermé (1-0, 38e). Sur la dernière action de la première période, il surgit en renard des surfaces après un coup franc, pour devancer Serantes (2-0, 45e+1).

Morata en profite


Le portier des Pepineros se rattrapera en seconde période en sortant, coup sur coup, une frappe et une tête de l'attaquant gallois. En face, Leganés se dévoile sur quelques contres, à peine. Le promu pourra surtout regretter deux occasions dangereuses en première période : Alexander Szymankowski était trop court sur un centre de Gabriel (22e), et sa frappe contrée par Raphaël Varane (43e) n'est pas passée loin…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant