Gare aux faux experts-comptables

le
3

L'ordre des experts-comptables a mis au point une plateforme de signalement pour éviter les cas d'escroquerie, de plus en plus fréquents en France. Jusque-là réservée à Paris, elle va désormais s'ouvrir à toute la France.

Depuis le début de l'année, à Paris, 4 faux experts-comptables ont écopé de prison ferme (photo d'illustration). ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )
Depuis le début de l'année, à Paris, 4 faux experts-comptables ont écopé de prison ferme (photo d'illustration). ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Le phénomène prend de l'ampleur et fait courir des risques aux entreprises, dont les comptes se révèlent au final inexacts. Ces faux experts proposent le plus souvent des prix défiant toute concurrence : par exemple 100 euros par mois pour établir la comptabilité et remplir les obligations légales de votre entreprise. Sauf qu'à un tel prix, la probabilité est forte que l'expert comptable n'en soit pas un et qu'il ne soit pas inscrit à l'ordre.

Les conséquences pour le chef d'entreprise sont parfois plus terribles, comme l'explique ce mardi sur Europe 1 le président de l'ordre en Île-de-France, Stéphane Cohen : "Le patron croit par exemple payer ses cotisations et ses impôts mais dans certains cas le faux expert-comptable va prendre le cash dans la boîte, en disant à son client 'je vais payer l'État' et il garde le cash pour lui". Au final, le patron devra payer deux fois. S'il ne peut pas cela peut être la faillite, explique-t-il.

PREMIERS RÉSULTATS POUR LA PLATEFORME

Le site internet de dénonciation des faux experts-comptables, lancé à Paris il y a quatre ans, a été élargi aux régions de Lille, Lyon et Marseille et "a vocation a devenir une plateforme nationale", a indiqué mardi à l'AFP un responsable de la profession en Île-de-France. Les quatre régions regroupent "plus de la moitié des experts-comptables" de France, ce qui va permettre au site compta-illégal.fr de "prendre de l'ampleur", a déclaré Jacques Midali, délégué à la lutte contre l'exercice illégal et les fraudes au sein de l'Ordre des experts comptables d'Ile-de-France.

Les premiers résultats en attestent : le site, qui recevait "70 à 80 signalements par an" auparavant, a déjà recueilli une soixantaine de messages depuis l'extension aux trois régions supplémentaires en septembre, précise ce commandant de police honoraire. Depuis le début de l'année, rien qu'à Paris quatre faux experts ont écopé d'une peine de prison. Mis en ligne en juin 2012, le site "est entré dans les mœurs" en région parisienne, où il représente un tiers des signalements - venant d'experts-comptables, d'avocats, mais aussi de particuliers - et compte plus de 10.000 visites par an, notamment pour sa très prisée rubrique "condamnations", ajoute Jacques Midali.

L'ouverture à de nouvelles régions permet aussi de partager les coûts de la rénovation et de la gestion du site, chaque ordre régional y contribuant financièrement en proportion de son nombre d'adhérents, explique-t-il.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 3 semaines

    Le chef d'entreprise qui a la flemme de demander à sa secrétaire de vérifier la liste des experts comptables publiées par le conseil de l'ordre des experts comptables mérite une bonne amende.

  • 23425c il y a 3 semaines

    La plupart des dirigeants de TPE et PME ne savent pas que cette plateforme de signalement de faux experts comptables existe ! Pourquoi les sites de l'URSSAF ,du RSI ou des IMPOTS entreprises ne l'affichent pas sur leurs sites ?

  • jmlhomme il y a 3 semaines

    Quel article grossier! aucun expert comptable ne fait un forfait à 100 euros/mois..... et en meme temps fait les opérations sociales....en son nom proprre... ou il a affaire à affaire ) une entreprise vereuse. Et chacun comprendra que pour toutes petites entreprises de moins de 50 personnes on n'a pas l'obligation de passer par un expert comptable qui de toute facon n'est jamais responsable en cas de mauvaises déclarations fiscales ou sociales.